La neurologie fonctionnelle: histoire, développement et son organisation, son utilisation chez les chiropracteurs français, ses résultats. inter examinateur de ses tests diagnostiques.

par Marine Demortier

Projet de thèse en Sciences du sport et du mouvement humain

Sous la direction de Charlotte Leboeuf-yde.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Sport, de la Motricité et du Mouvement Humain , en partenariat avec Complexité, Innovation, Activités Motrices et Sportives (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-10-2015 .


  • Résumé

    Dans le monde médical et paramédical, on trouve parfois des approches illogiques. Ce type d'approche est également observé en chiropraxie, souvent lors de la « phase du diagnostique » où les tests utilisés sont subjectifs ou irrationnels, comme quand un traitement par manipulation est déterminé par une analyse posturale détaillés sur des clichés radiographiques. Cette approche est facile à rejeter mais il en existent d'autres qui sont plus compliquées à comprendre et à juger comme la Neurologie Fonctionnelle (NF). D'après les disciples de cette technique, la NF donne un diagnostique subtil du système nerveux central et périphérique, qui, ensuite, permettrait de corriger les différentes dysfonctions du système nerveux (et notamment ceux du cerveau). La neurologie fonctionnelle (NF) se base sur deux principes : l'hémisphéricité et la plasticité neurale (Functionnal Neurology, R. Beck) . Le premier repose sur le fait que notre cerveau est composé de deux hémisphères qui contrôlent différentes fonctions asymétriques. Ces hémisphères sont activés par leur stimulation afférente, leurs apports en oxygène et en nutriment. Selon la NF ce concept permet de déterminer des états pathologiques subcliniques pouvant être traités par une approche en NF. Cette notion parait inhabituelle et nécessite un examen objectif, mais une telle information n'est pas clairement disponible. Certes, notre cerveau est composé de deux hémisphères : un droit et un gauche, cependant le contrôle de chaque hémisphère reste encore controversé. L'approche et les théories proposaient par Carrick ne font pas parti des connaissances communes. Le deuxième concept repose sur le fait que le développement du système nerveux dépend de l'activation des synapses : si la stimulation baisse les synapses s'affaiblissent voire disparaissent et inversement. Ainsi tout au long de notre vie, suivant nos expériences, des connexions neurales se créaient ou se détruisent. Ce qui permet à notre cerveau d'avoir la capacité d'apprendre. En effet, notre cerveau est capable de modifier l'organisation de ses réseaux de neurones en fonction des expériences vécues par l'organisme. Cependant le lien fait entre la NF et ce concept reste flou et peu expliqué. Ainsi, les praticiens pratiquant la NF, prétendent être capable de détecter les dysfonctions du système nerveux grâce à des tests neurologiques qui semblent être interprétés avec une « base sublinique ». En effet, leurs résultats sont utilisés pour diagnostiquer un déséquilibre entre les deux hémisphères cérébraux, qui serait la cause de différents problèmes allant des dysfonctions de l'appareil musculo squelettique aux pathologies cérébrales. Grâce à des manipulations vertébrales et à diverses stimulations neurologiques, il serait donc possible de traiter et d'améliorer un large nombre de maladies et de problèmes comme les conséquences, à court ou à long terme, des commotions cérébrales, les syndromes post traumatique (PTSD), les dysfonctionnements cognitives et neurologiques. Le fondateur de la NF, Frederick Carrick, est un chiropracteur Canadien, qui a créé un institut indépendant, le Carrick Institute, à travers lequel il enseigne la NF via de nombreux séminaires donnés dans le monde entier et la délivrance d'un certificat de qualification. Cette installation apparaît bien organisée et dispose de collaborations variées avec plusieurs universités dans le monde. Cette technique semble être en plein essor, elle est même déjà enseignée en partie dans quelques collèges chiropratiques, malgré le manque apparent de transparence entre les preuves scientifiques et sa validité clinique. Certes, la fonction du cerveau est complexe et de nouveaux développements sont systématiquement reportés, ce qui est intéressant et encourageant. Cependant, les rapports scientifiques dans ce domaine sont difficiles à comprendre parce qu'il demande de fortes connaissances en neuroanatomie, neurophysiologie et autre nouveaux domaines comme l'imagerie avancée. De plus, il est difficile de comprendre de tels textes et de les évaluer de manière critique pour une personne non expert dans ce le domaine. Malgré cela, la NF est très populaire chez les chiropracteurs. Aux Etats Unis, plusieurs sportifs connus ont été traités grâce à la NF, et les médias ont couvert l'événement, ce qui a permis à aider cette technique à devenir connue et populaire. NF semble, également, intéresser beaucoup d'étudiants en chiropraxie. On se demande donc si son utilisation est fréquente et comment est elle utilisée, et quels sont les connaissances des étudiants en chiropraxie sur le sujet. la NF se base sur des faits réels basiques mais il est difficile de comprendre si les concepts de plasticité neuronale et d'hémisphéricité correctement sont appliqués correctement ou s'ils ne sont pas sur-interprétés. Si la NF permet de diagnostiquer et de traiter toutes les conditions évoquées par Carrick, alors il est évident que cette proche est très utile. En revanche, si, comme beaucoup de personne le pensent, la NF est basée sur une interprétation superficielle et en partie erronée de la neuro-anatomie et neurophysiologie centrale et périphérique, alors elle constitue une approche thérapeutique inadaptée. Quel que soit le cas, sa popularité et son utilisation grandissante nécessitent une évaluation objective de certains de ces concepts clefs. Cependant, dès que nous cherchons plus d'informations sur ce sujet nous sommes confrontés à plusieurs autres difficultés. Afin mieux comprendre les bases scientifiques de la NF, son intégration et son futur développement dans la profession chiropratique française. Nous nous sommes fixés cinq objectifs : 1. Décrire le développement et l´organisation de la NF et ses activités académiques : the Carrick Institute, enseignement, séminaire, recherche. 2. Faire une enquête sur les différents profils psychologiques et l'utilisation de la NF chez les étudiants français en chiropraxie (IFEC). Nous nous intéresserons à la connaissance, l'utilisation et les comportements des étudiants envers cette technique 3. Comparer les résultats obtenus pour l'enquête sur les étudiants avec ceux obtenus pour chez les étudiants Australiens (Murdoc University). 4. Examiner la littérature produite par les chercheurs du Carrick Institute afin de vérifier si 1) elle correspond aux principaux concepts de la FN, 2) si les design des études correspondent aux questions de recherches et 3) si possible, délimiter leur zone de recherche et la pertinence de leurs résultats

  • Titre traduit

    Functional neurologie: its history, development and organization, its use in chiropractic in France and its results.


  • Résumé

    In the medical world one sometimes comes across illogical practice procedures that even may be used contrary to evidence. Also in chiropractic such behaviour can be seen, usually in the form of the » technical diagnosis » being based on very subjective or irrational tests, such as when manipulative treatment for back pain is based on a detailed radiographic postural analysis. This particular approach is easily dismissed but other methods exist that are more difficult to comprehend and judge, such as the so-called Functional Neurology (FN). According to the »disciples » of this type of approach, the use of FN provides a very subtle diagnosis of the central and peripheral nervous system, which, in turn, supposedly makes it possible to correct various dysfunctions of the nervous system (notably within the brain). Thus the practitioners who use FN claim to be able to detect dysfunctions in the nervous system through a number of neurologial tests that appear to be interpreted on a « subclinical » basis. The results of these tests are used to diagnose an imbalance between the two hemispheres of the brain, which are supposed to cause various problems. These range from functional musculoskeletal problems to pathological states within the brain. With the help of spinal manipulations and various neurologic stimulation procedures, it should then be possible to treat and improve a large number of diseases and problems. The founder of FN, Frederick Carrick, is a Canadian chiropractor, who has set up an independent institute, the Carrick Institute, through which he propagates the use of this technique by providing many, and world-wide seminars, and issuing certificates of qualification. This set up appears well organized and apparently there is also collaboration with various universities in the world. The technique seems to be in a very dynamic period of development and it is, in fact, already taught, at least to some degree, in some chiropratic colleges, despite an apparent lack of transparency in relation to the scientiic evidence for its clinical validity. Admittedly, the function of the brain is complex and new developments are consistently being reported that are both interesting and encouraging. Scientific reports within this area are however difficult to understand because it requires a thorough background in neuroanatomy, neurophysiology and other new domaines such as advanced imaging. Therefore, it is difficult both to understand such texts and to evaluate them critically for non-experts in the area. Despsite this, or perhaps because of this, FN has become very popular among chiropractors. In the US, several well known sporting personalities have been successfully treated with the FN, a fact that has been covered in the media, which no doubt has helped to make this technique known and popular. If the use of FN makes it possible to diagnose all the conditions proposed and is able to treat them successfully, as stated by Carrick, then it is obviously a very useful approach. If, however, as many think, the FN is based on a superficial and partly erroneous interpretation of the central and peripheral neuroanatomy and neurophysiology, then it consistutes an unsuitable therapeutic approach. Whatever the case, its apparent extensive use and popularity requires an objective evaluation of some of its key concepts. We have 5 objectives: 1. Describe the development, organisation and academic background of the FN: the Carrick institute, seminar and research work 2. Study the use of the FN among french student in chiropractic: we look at the knowledge, the use and their attitudes. 3. Compare the results of the survey in french student in chiropractic and Australian student in chiropractic. (Murdoc University) 4.Examine the research work of the carrick institute in order to check 1) if they match with the mains principles of FN, 2) if the design is correct 3) if it's possible, find a reasearch area