Approche sociolinguistique et sociodidactique de l’anglais dans l’espace créolophone et plurilingue de l’île de La Réunion

par Nadia Vingadessin

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Philippe Blanchet et de Mylène Eyquem-Lebon.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Nos recherches analysent les modalités d’apprentissage – enseignement de l’anglais au sein d’établissements secondaires de l’île de La Réunion, dans l’océan Indien. Il s’agit d’un milieu plurilingue, où le français demeure la langue officielle dominante et reste donc le principal médium des savoirs transmis par l’école. Bien que le créole soit parlé par une grande majorité et reconnu comme langue régionale depuis plus d’une décennie, il a du mal à acquérir une véritable place dans les institutions scolaires. Il ne cesse d’être stigmatisé et ce, même lorsqu’il renégocie ses frontières avec le français dans des productions interlectales. Nous analyserons les contacts des langues français-créole-anglais et déterminerons l’existence d’une variété réunionnaise de l’anglais et appréhenderons le besoin d’approches didactiques contextualisées, plus adaptées aux besoins des apprenants de l’île.

  • Titre traduit

    A sociolinguistic and sociodidactic approach to English in the creole-speaking and multilingual milieu of Reunion Island.


  • Résumé

    Our research analyzes English language teaching and learning modalities in secondary schools situated in Reunion Island, a French overseas department in the Indian Ocean. It is a multilingual milieu where French remains the dominant official academic language and the main medium of knowledge transmitted by school. Although creole is spoken by most of the population, and has been recognized as a regional language for more than a decade, the language struggles to find acceptance in scholastic settings. It continues to be stigmatized, even though its boundaries with the French language through interlectal productions are constantly being renegotiated.  We will examine the language contact between French-Creole-English and determine the existence of a Reunionese variety of English.  The need for a contextualized didactic approach, one better adapted to the island’s language learning community will be studied.