Représentations de l'Antagoniste et implications dramaturgiques dans les séries télévisées et le cinéma américains contemporains : défigurations, renversements, chaos terminal

par Yannick KERNEC'H

Projet de thèse en Etudes cinématographiques

Sous la direction de Antony Fiant.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Si l’on prend acte d’un double présupposé historique d'après lequel d’une part, le XXIème siècle étasunien s’originerait en grande partie dans un rapport de violence extrême avec les attaques terroristes du 11 septembre 2001, auxquelles s'ensuivit l'identification et la désignation, de la part du gouvernement américain, d'un Ennemi à abattre ; et si l'on considère d’autre part, qu’il existe une perméabilité entre les événements de l’Histoire et de la création artistique, il semble cohérent d’admettre que le rapport à l'Ennemi et de façon plus générale à l'Antagoniste pourrait avoir subi des bouleversements qu’il serait dès lors fondamental d’interroger, tout particulièrement au sein des créations cinématographiques et sérielles contemporaines. Notre recherche se proposerait donc de dessiner les contours de nouvelles modalités de représentation de l’Antagoniste que nous envisageons selon trois axes directeurs. Considéré ici du point de vue dramaturgique, l'Antagoniste devrait se concevoir comme chaos terminal, élément déstructurant la narration, voire le continuum filmique lui-même. D'autre part, c'est l'idée-même de reconnaissance qui s'avère problématique, reconnaissance d'un Antagoniste qui ne serait pas celui que l'on croit avoir identifié et, de fait, la possibilité d'un renversement d'ordre axiologique. Enfin, nous voulons interroger la (dé-)figuration d'Antagonistes présentant des corporalités, et à plus forte raison des visages aux déterminations singulières, en d'autres termes les dimensions esthétiques et figurales qui devraient elles-mêmes renvoyer ultimement à la dimension technique ; en effet, les spécificités formelles qui apparaissent à partir de l’analyse filmique des Antagonistes-forces en présence renverraient à l’utilisation du numérique, puisque, précisément, constituées par lui


  • Pas de résumé disponible.