L'armée, la guerre et l'engagement. Fonctions sociales actuelles d’un engagement subjectif.

par Corysandre Cazes (Nativel)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Alain Abelhauser.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    L'armée est, dans le sens commun, une institution militaire qui sert à défendre la nation. On oublie parfois sa principale fonction, la guerre. On peut d'ores et déjà se demander qu'est-ce que l'armée ? Est-ce que les armées sont toutes les mêmes dans tous les pays ? Est-ce qu'elles ont toutes des missions identiques ? Comment défendent-elles leur nation ? Est-ce que l'armée, c'est la guerre ? Est-ce que les armées ont évolué ? Est-ce que les nouvelles technologies changent les armées ? Il est à noter que les guerres actuelles se passent chez les autres. Dans le jargon militaire, on parle «d'opérations extérieures». Comment l'armée s'organise pour mener ce nouveau genre de guerre ? Prenons l'exemple de la guerre en Afghanistan avec la présence de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, l'OTAN. Dans cette organisation, il y a le regroupement de plusieurs armées, dont les armées française, anglaise, américaine, allemande et d'autres qui viennent former et soutenir l'armée afghane. Quels liens sociaux se révèlent dans une telle organisation ? Était-ce déjà comme cela auparavant ? Que sont ces nouvelles guerres ? Pourquoi on accepte de faire la guerre ? Pourquoi on fait le choix de consacrer une partie de sa vie ? Pourquoi on s'engage dans l'armée ? Que vient nous apprendre un tel acte subjectif ? Est-ce que l'engagement d'aujourd'hui est celui d'hier?


  • Pas de résumé disponible.