Inégalités d’apprentissage, apprentissage d’inégalités : Ce que disent les langages à l’école maternelle.

par Lise Alaoui (Lheritier)

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Pierre Périer.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-09-2015 .


  • Résumé

    A travers l’articulation de quatre dimensions (les inégalités d’apprentissage, le langage en contexte scolaire, les relations écoles-familles et la discrimination en contexte scolaire), cette recherche pose la question des enjeux de la diffusion des discriminations à travers les pratiques langagières à l’école maternelle. Autrement dit, il s’agit de comprendre si des pratiques langagières discriminatoires issues de préjugés de la part des enseignants, des élèves et des familles peuvent constituer un apprentissage et se diffuser au-delà de l’école, perpétuant ainsi les logiques de dominations sociales déjà présentes. Les discriminations dont il est question dans ce travail ne se limitent pas aux rapports sociaux ethniques, ils englobent également les rapports sociaux de genre et de classe. Il s’agira dans un premier temps de réaliser une enquête ethnographique basée sur l’observation de classes de grande section de maternelle de huit écoles rennaises. Ces écoles sont choisies en fonction de leur quartier d’appartenance (écoles publiques et privées situées dans les quartiers dits en réussite éducative, dans des quartiers favorisés) ainsi que de leur pédagogie (Freinet et Montessori). Pour affiner cette première étape d’observation, des films puis des entretiens seront réalisés.


  • Pas de résumé disponible.