La mémoire de la bataille de Valmy, des origines à nos jours

par Elise Meyer

Projet de thèse en Lettres et Sciences Humaines - SHS

Sous la direction de Philippe Buton.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec (CERHIC) Centre d'Etude et de Recherche en HIstoire Culturelle (laboratoire) depuis le 07-12-2015 .


  • Résumé

    Si les lieux de mémoire vivaces au sein de la société française sont traités par les historiens depuis les années 1980, ceux qui ont sombré dans l'oubli sont encore souvent laissés de côté. C'est le cas de la bataille de Valmy, dont le souvenir a été abondamment évoqué au cours de la IIIe République, puis délaissé après la Seconde Guerre mondiale. La mémoire de cette bataille est d'autant plus intéressante qu'elle a suscité de nombreux débats depuis son déroulement, en 1792. Valmy, c'est un combat truqué pour les royalistes légitimistes, un emblème du roi Louis-Philippe, une victoire du peuple pour les socialistes ; l'étudier revient à analyser comment un événement devient un mythe. La bataille de Valmy n'est pas seulement une date dans l'Histoire : c'est un argument éminemment politique.

  • Titre traduit

    The memory of the battle of Valmy, from its origins to the present


  • Résumé

    Before 1830, unlike the great victories of Napoleon, the French people did not use to commemorate the Battle of Valmy (20th September 1792). On the contrary, the Battle of Valmy had soon been forgotten. Its memory was too complicated to carry : the battle had been won by Dumouriez the traitor and there were too many rumors going round about it. However, it is that very battle that Louis-Philippe I chose to put in the spotlight when he became king. Therafter, Valmy became a myth reused by Republicans, especially during the III Republic, even if it has sunk into oblivion since the World War II. This thesis aims to show how the battle's memory was used since its origin to these days.