La deixis dans l'expression du mouvement en chinois mandarin

par Jinke Song

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Anetta Kopecka et de Christine Lamarre.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 09-11-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse commencée en 2015 sous la direction d’Anetta Kopecka (Lyon2, Lyon) et Christine Lamarre (Inalco, Paris) s’inscrit dans le cadre du projet « Deixis dynamique » de la Fédération TUL (CNRS). Elle consiste en une description typologique de l’expression du mouvement en chinois mandarin (sinitique <sino-tibétain). L’objectif principal de cette thèse est d’étudier comment les locuteurs du chinois mandarin conceptualisent linguistiquement la TRAJECTOIRE (la direction du mouvement : source/médian/but) et la DEIXIS (la perspective par rapport à un point de visée : centripète/centrifuge/transverse), à travers un examen approfondi des points suivants : - types de constructions possibles pour exprimer le mouvement ; - expression de la DEIXIS DYNAMIQUE, facteurs linguistiques (modalité orale vs. écrite, temporalité vs. aspecualité) et extra-linguistiques (types de situations, orientation verticale vs. horizontale) intervenant dans l’expression de celle-ci ; - différents moments spatio-temporels et phénomène de l’asymétrie dans l’expression de la TRAJECTOIRE et de la DEIXIS ; - phénomène de grammaticalisation des verbes déictiques et relation entre leur degré de grammaticalisation et leur utilisation dans l’expression du mouvement. Pour ce faire, un corpus de données orales et écrites sera assemblé lors de séjours de terrain en Chine, sur la base des vidéos clips « Put & Take » (Bowerman, Gullberg, Majid, Bhuvana, 2004), « Trajectoire » (Ishibashi, Kopecka, Vuillermet, 2006) et des corpus de l’Université de Pékin et The Lancaster Corpus of Mandarin Chinese.


  • Pas de résumé disponible.