Fréquence lexicale et lisibilité de textes en L2 : une étude comparative des textes birman et anglais

par Jennifer Wong (Lewis)

Projet de thèse en Traitement automatique des langues

Sous la direction de Mathieu Valette et de San San Hnin Tun.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Pour les apprenants comme pour les enseignants, les informations sur la fréquence lexicale des mots d’un texte, son ​​profil lexical, permettent d’évaluer la difficulté relative des vocables à l’intérieur d’un texte. Ces informations peuvent s’utiliser pour calculer un indice de lisibilité, fournissant ainsi un moyen pratique de choisir automatiquement un texte qui correspondrait aux compétences linguistiques de l’apprenant en L2. Nous proposons d’examiner l’apport de la fréquence lexicale à l’évaluation du niveau de difficulté de textes pour les textes en birman. Nous testerons la méthode sur un corpus de textes en anglais déjà classifiés par niveau de difficulté avant de l’appliquer aux textes birmans de façon à avoir une base de comparaison. Ceci nous permettra non seulement d’élaborer une liste de fréquence lexicale de la langue birmane, mais aussi un dispositif qui fournira à la fois le profil lexical d’un texte en birman et un indice de lisibilité indiquant son niveau de difficulté.


  • Pas de résumé disponible.