Imagerie in vivo des interactions bactérie-hôte dans un modèle de coqueluche chez le primate non humain

par Thibaut Naninck

Projet de thèse en Immunologie

Sous la direction de Roger Le grand et de Catherine Chapon.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué , en partenariat avec Centre de recherche en immunologie des infections virales et des maladies auto-immunes (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-12-2015 .


  • Résumé

    La coqueluche est une pathologie résultant de l'infection de l'organisme par la bactérie Bordetella pertussis. Cette pathologie touche en majorité les nourrissons et jeunes enfants dont le système immunitaire est encore immature, mais des cas touchant des enfants plus âgés voire des adultes sont aujourd'hui de plus en plus fréquents, en particulier depuis l'utilisation de vaccins acellulaires. Ces vaccins acellulaires protègent de la maladie mais pas de la colonisation bactérienne ou de la transmission, comme démontré dans un modèle utilisant le primate non humain. Afin de permettre le développement de nouvelles stratégies vaccinales plus efficaces, une meilleure compréhension des mécanismes d'action de la bactérie au cours de l'infection est nécessaire. L'objectif de ce projet de thèse est de développer des approches utilisant l'imagerie in vivo par fluorescence (confocale et bi-photonique) et par Tomographie par Emission de Positrons (TEP) pour étudier la colonisation bactérienne, les interactions bactérie/hôte, le recrutement cellulaire local lié à l'infection dans un modèle de coqueluche chez le primate non humain.

  • Titre traduit

    In vivo imaging of the bacteria-host interactions in a non-human primate pertussis model


  • Résumé

    Clinical pertussis resulting from infection with B. pertussis is a contemporary medical and public health problem. This disease mostly affects infants and young children whose immune system is still immature, but cases involving older children and even adults have increased in recent years, especially since the introduction of acellular vaccines into pediatric immunization programs. The deficiencies of current acellular vaccines are well documented, including the striking observation that acellular vaccination of non-human primates only protects against disease symptoms but not colonization or transmission. To enable the development of more effective vaccine strategies, a better understanding of mechanisms of action of the bacteria during infection is needed. The aim of this PhD project is to develop approaches using in vivo imaging by fluorescence (confocal and two photon microscopy) and Positron Emission Tomography (PET) to study the bacterial colonization, the interactions bacteria/host, and the local cell recruitment induced by the infection in a pertussis model using non-human primates.