La manifestation de conscience en régime catholique de la vie consacrée : Accompagnement, Discernement, Gouvernance.

par Médard Kwango Mbay

Projet de thèse en Sciences juridiques

Sous la direction de François Jankowiak.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Droit et Sociétés Religieuses (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Comment une autorité doit elle se servir du compte de la conscience qui lui est rendu en accompagnement sans influer sur sa fonction de gouvernance ? Quel discernement faire pour une décision d'ordre juridique, dans l'exercice de ses fonctions? Quelles sont les mesures juridiques, en droit civil et en droit canonique, pour la protection de intimité de la personne au for interne? ces questions vont nous amener à l'étude diachronique et synchronique dans la vie consacrée pour découvrir des abus éventuels. Le Pape Léon XIII, par exemple, en 1890, ne s'était pas empêché de réprimer ce qu'on a appelé "le compte de conscience" auprès de son supérieur hiérarchique dans la vie religieuse consacrée. Pourtant certains instituts religieux ont obtenu la dispense pour continuer à en pratiquer. Il se pose ici la question du for interne et du for externe. Les thèmes de secret professionnel, d'objection de conscience, sont d'un grand intérêt pour comprendre comment le droit canonique, spécialement à travers ses codifications et le droit civil, gère l'autonomie et la protection de conscience.

  • Titre traduit

    The manifestation of conscience in catholic regime of consecrated life : Accompaniment, Discernement, Governance.


  • Pas de résumé disponible.