Carrières de renard : la voix dissonante des personnages d'esprit-renard dans deux romans en langue vernaculaire de la fin des Qing

par Lucrezia Zanzottera

Projet de thèse en Littératures et civilisations

Sous la direction de Vincent Durand-Dastès et de Rainier Lanselle.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (etablissement de préparation) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie pour la première fois les personnages de femme-renarde dans deux romans en vernaculaire de la fin des Qing:le Yaohuazhuan et le Huliyuan Quanzhuan. A l'aide d'outils psychanalytiques lacaniens, j'analyse en particulier la voix dissonante par laquelle ces protagonistes de renard mettent en question l'autorité patriarcale et se font peut-être porte-voix de certaines catégories de femmes réelles dans les textes: nonnes, femmes lettrées, concubines, courtisanes.

  • Titre traduit

    Foxes' carriers: the dissonant voice of fox-spirit characters into two Late Qing vernacular novels


  • Résumé

    This thesis studies for the first time some fox-women characters into two Late Qing vernacular novels: Yaohuazhuan and Huliyuan Quanzhuan. Using some lacanian psychanalytical tools, I particularly analyze the dissonant voice by which these characters question patriarcal authority and set perhaps themselves as the spokeperson of some categories of real women in the texts: nuns, educated women,concubines and courtesans.