Du yuefu au gexing (IIIe s. -VIIe s.) : de l’influence des rapports entre musique et poésie sur l’évolution d’une forme poétique chantée

par Rui Zhang

Projet de thèse en Littératures et civilisations

Sous la direction de Frédéric Wang et de Valérie Lavoix.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Ma thèse se propose d'étudier deux « genres » de la poésie chantée, yuefu 樂府 (couramment traduit en « ballade ») et gexing 歌行 (mot à mot « chanson-marcher »), entre la fin de la dynastie Han (IIIe siècle) et le début des Tang (VIIe siècle). L’ambition est de reconsidérer la définition très problématique et controversée de la catégorie yuefu par rapport à la poésie shi, d’examiner la contribution des yuefu, ou des imitations des yuefu par les lettrés des Six Dynasties, dans l’évolution de l’écriture poétique chinoise, tout en ouvrant de nouvelles voies pour étudier l’émergence et le développement du gexing, un « sous-genre » du yuefu qui n’a pas attiré l’intérêt des chercheurs occidentaux jusqu’à présent.


  • Pas de résumé disponible.