Charlemagne - Emile de Maupas (1818-1888) : étude d'une carrière politique et administrative sous le Second Empire, du ministère de la Police générale au Sénat impérial

par Frantz Laurent

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Éric Anceau.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre d'Histoire du XIXème siècle (equipe de recherche) depuis le 20-11-2015 .


  • Résumé

    Charlemagne-Émile de Maupas, préfet entré en politique au milieu du XIXe siècle et artisan discret du coup d’État du 2 décembre 1851, est peu à peu redécouvert par les historiens du Second Empire depuis une quinzaine d'années. Claude Vigoureux, son premier biographe, a surtout consacré sa thèse de doctorat au rôle de Maupas, comme préfet de police de Paris, dans la préparation et la mise en œuvre du coup d’État. La suite de son parcours, pourtant riche et variée, reste donc à explorer. Aussi notre projet de thèse consiste-t-il à étudier sa carrière politique et administrative sous le Second Empire. De son passage au ministère de la Police générale au Sénat impérial, en passant par la légation de France à Naples et la préfecture des Bouches-du-Rhône, Maupas a laissé de très nombreuses traces, notamment dans le formidable fonds 607 AP des Archives nationales, inventorié en 2013 et désormais ouvert aux chercheurs. Notre étude devrait permettre de mieux comprendre en quoi ce notable idéal-typique a construit sa carrière en mobilisant à la fois un capital familial solide (capital économique, culturel et même symbolique) et de multiples réseaux, tant parisiens que provinciaux. Administrateur ou politique ? Cette apparente dualité est en réalité le signe d'une grande ambition personnelle et d'une appartenance à une élite fortement attachée à l’État, au conservatisme social et au régime monarchique.


  • Pas de résumé disponible.