L'implication d'une puissance régionale dans le règlement d'un conflit politique : l'exemple de l'Egypte dans le conflit israélo-palestinien

par Dima Alsajdeya

Projet de thèse en Droit international

Sous la direction de Julian Fernandez.


  • Résumé

    Le thème des conflits et celui de la résolution des conflits sont au coeur de l'étude des relations internationales. Il est au centre du système international contemporain, tel qu'il résulte de la charte de San Francisco de juin 1945 et du système de sécurité collective mis en place. Celle-ci répertorie, dans ses dispositions consacrées au « règlement pacifique des différends », aussi bien les opérations de médiation que les processus de négociations (art. 33). Notre propos est ici d'incarner l'étude de ces mécanismes de régulation des confits dans une étude de cas : l'Egypte et son implication dans le règlement du conflit israélo-palestinien. Comme puissance régionale, l'Egypte joue un rôle primordial dans les politiques moyen-orientales et de là, son implication dans le conflit israélo-palestinien n'est pas accidentel, loin s'en faut. En dépit des années de guerre entre les Arabes et les Israéliens, ce conflit a fait l'objet de tentatives de régulations pacifiques à travers des négociations et des médiations dont l'Egypte fut bien souvent un acteur principal. Notre travail se propose de contribuer à l'étude des relations internationales dans la région du Moyen Orient par une analyse d'un conflit sur lequel beaucoup a déjà écrit, mais à notre connaissance, jamais sous l'angle de l'implication de l'Egypte comme puissance médiatrice. Aucune recherche ne semble avoir été menée dans la perspective de combiner les approches théoriques de la résolution des conflits et de la politique extérieure d'une puissance régionale pour rendre compte d'un conflit bilatéral.


  • Pas de résumé disponible.