Dynamiques du récit comique bref : le Roman de Renart et les fabliaux

par Nicolas Garnier

Projet de thèse en Littérature médiévale


Sous la direction de Dominique Boutet.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Etude et édition de textes médiévaux (equipe de recherche) depuis le 18-11-2015 .


  • Résumé

    L’enjeu de cette thèse a pour objet deux corpus fondamentaux pour le Moyen Âge français, et plus généralement pour la littérature européenne, soit le Roman de Renart et les fabliaux. Néanmoins, la relation en tant que telle entre les deux reste peu analysée jusqu’à présent. Si les aspects thématiques communs de ces textes ont souvent été perçus par la critique, celle-ci n’a jamais véritablement posé les divergences qui s’opéraient dans ces thèmes, notamment dans la façon dont ils sont employés au sein de deux genres dont l’organisation est très différente. Si l’on peut envisager les deux genres comme relevant du récit comique bref, il faut alors interpréter les dynamiques à l’oeuvre, si l’on définit la notion comme mouvements qui concourent à un processus, c'est-à-dire de questionner ce qui fait de ces deux corpus des récits comiques brefs, que ce soit de façon convergente ou divergente.


  • Pas de résumé disponible.