Évaluation des stratégies visant à réduire la morbidité maternelle sévère liées aux hémorragies du postpartum immédiat au sein d'un réseau de périnatalité

par Mathilde Revert

Projet de thèse en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Patrick Rozenberg et de Catherine Quantin.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Santé Publique , en partenariat avec Risques cliniques et sécurité en santé des femmes et en santé périnatale (laboratoire) et de université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Titre : Evaluation des stratégies visant à réduire la morbidité maternelle sévère liées aux hémorragies du post-partum immédiat au sein d'un réseau de périnatalité Contexte : Environ 1-2% des accouchements dans les pays développés sont associés à une hémorragie du post-partum immédiat (HPPI) sévère. L'HPPI est parmi les causes les plus fréquentes de mortalité liée à la grossesse aux Etats Unis et en Europe. En France, l'hémorragie du postpartum immédiat (HPPI) demeure la principale cause de décès maternel, responsable de 22% des décès maternels de causes obstétricales directes, dont 90% sont jugés évitables. La diminution de la prévalence de l'HPPI sévère et de ses conséquences reste un défi. Disposer d'une nouvelle méthode peu invasive, comme le tamponnement intra-utérin par ballonnet (TIUB) utilisable d'emblée en salle de naissance, en étape initiale des traitements de seconde ligne, pourrait accélérer le contrôle de l'HPPI et limiter le recours à ces traitements chirurgicaux ou radio-interventionnels ainsi que la quantité de produits sanguins transfusés. Par ailleurs, la littérature internationale rapporte peu de données sur le traitement par sulprostone utilisé dans la prise en charge médicamenteuse des HPPI. Objectifs : L'objectif du projet de thèse est d'évaluer les stratégies visant à réduire la morbidité maternelle sévère liée aux hémorragies du post-partum immédiat au sein d'un réseau de périnatalité. Méthode et moyens: Le projet de formation doctoral comporte trois volets successifs: - Le volet 1 est une étude de cohorte prospective de 226 cas d'HPPI sévères traités par TIUB au sein d'un réseau de périnatalité sur cinq années. L'objectif est d'étudier le taux de succès et les facteurs d'échec du TIUB. - Le volet 2 est une étude ici/ailleurs visant à décrire l'évolution du taux de procédures invasives après introduction du TIUB dans la prise en charge des HPPI dans un réseau de 10 maternités. - Le volet 3 consistera à étudier l'efficacité et les facteurs d'échec des traitements médicamenteux (utérotoniques) utilisés dans la prise en charge des HPPI (sulprostone et oxytocine). Les données disponibles pour le volet 1 sont issues des données existantes prospectives recueillies par le réseau périnatal des Yvelines. Pour le volet 2, un recensement est effectué à partir du programme de médicalisation du système d'information national (PMSI) des établissements inclus dans l'étude. Pour le volet 3, les données disponibles sont issues de bases de données de essais cliniques qui se sont révélés négatifs : TRACOR et CYTOCINON. Perspectives : Ce projet de thèse permettrait d'apporter des preuves scientifiques concernant: - l'intérêt de l'utilisation du TIUB en tant que nouvelle méthode peu invasive, utilisable d'emblée en salle de naissance, en étape initiale des traitements de seconde ligne, qui pourrait accélérer le contrôle de l'HPPI et limiter le recours à ces traitements chirurgicaux ou radio-interventionnels - l'efficacité et les facteurs d'échecs des traitements utérotoniques (sulprostone et oxytocine) administrés lors d'une HPPI.

  • Titre traduit

    Evaluation of innovative strategies to reduce severe maternal morbidity related to immediate postpartum hemorrhage in a perinatal network


  • Résumé

    _