Évaluation des stratégies visant à réduire la morbidité maternelle sévère liées aux hémorragies du postpartum immédiat

par Mathilde Revert

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Patrick Rozenberg et de Catherine Quantin.

Thèses en préparation à l'Université Paris-Saclay (ComUE) , dans le cadre de École doctorale Santé Publique , en partenariat avec Gestion du risque en santé des femmes et en santé périnatale (laboratoire) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    Environ 1-2% des accouchements dans les pays à fortes ressources sont associés à une hémorragie du postpartum immédiat (HPPI) sévère. L'HPPI est parmi les causes les plus fréquentes de mortalité liée à la grossesse aux Etats-Unis et en Europe. En France, l'HPPI demeure la principale cause de décès maternel, responsable de 22% des décès maternels de causes obstétricales directes, et 90% de ces décès par HPPI sont jugés évitables. La diminution de la prévalence de l'HPPI sévère reste un défi étant donné l'augmentation de l'incidence de l'HPPI rapportée récemment dans plusieurs pays à fortes ressources. Ce travail de thèse a pour objectif d'évaluer des stratégies de prise en charge médicale et organisationnelle de l'HPPI sévère pouvant impacter sur la morbidité maternelle. Trois études observationnelles ont été réalisées en exploitant les données médico-administratives du Programme national de médicalisation des systèmes d'information, du programme CoNaissance 78 complété par un recueil prospectif et les données de Google Map. Nous avons pu démontrer que le tamponnement intra utérin par ballonnet est une technique innovante et efficace pour réduire le recours aux procédures invasives dans la prise en charge médicale des HPPI, eux-mêmes à l'origine d'une morbidité maternelle importante. Les facteurs d'échec de la technique retrouvés étaient la césarienne, les pertes sanguines estimées et la coagulopathie. D'un point de vue de la prise en charge organisationnelle, nous n'avons pas retrouvé d'impact de la distance domicile-maternité, causé par la fermeture des maternités réalisant moins de 300 accouchements par an, sur le risque de survenue d'HPPI sévère.

  • Titre traduit

    Evaluation of innovative strategies to reduce severe maternal morbidity related to immediate postpartum hemorrhage


  • Résumé

    Severe postpartum haemorrhage (PPH) affects 1–2% of deliveries in high-income countries. PPH is one of the most common causes of pregnancy-related mortality in the United States and Europe. In France, the PPH remains the leading cause of maternal death, responsible for 22% of maternal deaths from direct obstetric causes, of which 90% are considered avoidable. Decreasing the prevalence of severe PPH remains a challenge, given the increased incidence of PPH recently reported in several high-income countries. This thesis aims to evaluate medical and organizational management strategies for the severe PPH that may impact maternal morbidity. Three observational studies were conducted using the national hospital database, CoNaissance 78 perinatal network data supplemented by a prospective case report form, and Google Map data. We demonstrated that intrauterine balloon tamponade is an innovative and effective device for reducing the use of invasive procedures in the medical management of IPPH, which in turn causes significant maternal morbidity. Factors associated with IUBT failure were caesarean delivery, estimated blood loss, and coagulopathy. Regarding organizational management, we did not find an impact of the increase in homematernity distance, caused by the closing of maternity units with fewer than 300 deliveries per year, on the risk of severe PPH.