La géoprospective comme support à l'aménagement de l'espace maritime : théories, outils et expériences pratiques

par Romain Lege

Projet de thèse en Géographie physique, humaine, économique et régionale

Sous la direction de Michel Desse et de Thierry Guineberteau.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de SML - Sciences de la Mer et du Littoral (Nantes) depuis le 01-11-2015 .


  • Résumé

    La recherche vise à analyser les spécificités d’une géoprospective appliquée à l’espace maritime et plus largement les caractéristiques propres à l’aménagement de l’espace maritime. L’objectif est de préciser le rôle que pourrait revêtir la géoprospective dans le contexte actuel d’élaboration de la Planification Spatiale Maritime (PSM). La thèse est de ce fait au carrefour de différentes notions et concepts qu’il convient de développer pour ancrer la recherche dans un cadre théorique : prospective, géoprospective, espace géographique flou, interterritorialité, représentations socio-spatiales... Ces différents fondements théoriques sont la base de la formation d’un corpus méthodologique. Nous développons principalement des outils qui relèvent d’approches qualitatives. Ces derniers ont très peu été explorés en géoprospective. Ils pourraient permettre de compléter efficacement les approches quantitatives. La recherche s’attache à proposer des combinaisons d’outils en capacité d’appuyer la géoprospective selon les différentes étapes du processus de PSM. La thèse a pour zone d’études la Manche, espace sur lequel se superposent les territorialités de façon intéressante. Une attention particulière est portée à la dimension transfrontalière de la PSM à partir de deux types de frontières, l’une maritime et terrestre entre la France et la Belgique, l’autre uniquement maritime entre la France et le Royaume-Uni.


  • Pas de résumé disponible.