Amélioration de la sensibilité de l'expérience CUORE par le développement de bolomètres de TeO2 hybrides à “lumière Cherenkov

par Valentina Novati

Thèse de doctorat en Physique des particules

Sous la direction de Andrea Giuliani.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Particules, hadrons, énergie et noyaux: Instrumentation, Imagerie, Cosmos et Simulation , en partenariat avec Centre de Sciences Nucléaires et de Sciences de la Matière (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    CUORE est la plus grande expérience qui recherche la double désintégration bêta sans neutrino avec des bolomètres de TeO2. La découverte de cette transition nucléaire aurait des conséquences décisives sur la scène actuelle de la physique. Les questions suivantes trouveraient une réponse : pourquoi la matière est-elle dominante dans l'Univers? Quelle est la masse du neutrino? Le neutrino est il un particule de Majorana ou de Dirac? Ce travail présente deux approches différentes pour l'amélioration de la sensibilité de CUORE en vue de sa prochaine phase : CUPID. Dans la première partie de ce travail, une étude du modèle thermique pour les bolomètres équipés avec des NTDs est présentée dans le but de mieux comprendre la réponse des détecteurs de CUORE. Les bolomètres sont des détecteurs extraordinaires utilisés pour un grand nombre d'applications en raison de leurs performances remarquables, mais leur modélisation et leur simulation sont loin d'être complètement comprises. Deux mesures ont été effectuées pour évaluer expérimentalement deux paramètres du modèle thermique : la conductance de la colle et celle entre les électrons et les phonons. Dans la deuxième partie de ce travail, la possibilité de détecter la faible lumière Cherenkov émise par le TeO2 est étudiée à fin de rejeter des événements alpha, le fond principal de l'expérience CUORE. Le défi consiste dans la détection d'un signal de lumière de 100 eV à moyen d'un détecteur équipé avec un NTD qui a normalement un bruit de l'ordre de 100 eV. Cette question peut être résolue grâce à l'effet Neganov-Trofimov-Luke (NTL) qui a permis de baisser le seuil du détecteur de lumière et d'améliorer son rapport signal-sur-bruit. Cet effet exploite la présence d'un champ électrique pour amplifier les signaux thermiques des bolomètres. Le rejet complet du fond alpha a été prouvé avec un photo-bolomètre amélioré par l'effet NTL et couplé à un bolomètre de TeO2 comme ceux utilisés par CUORE. Une solution convaincante pour le rejet de fond alpha a été démontrée en vue de l'expérience CUPID.

  • Titre traduit

    Sensitivity enhancement of the CUORE experiment via the development of Cherenkov hybrid TeO2 bolometers


  • Résumé

    CUORE is the first tonne-scale experiment searching for the neutrinoless double beta decay with TeO2 bolometers. The discovery of this nuclear transition would have decisive consequences on the present physics scene. The following questions would find an answer: why is matter dominant in the Universe? which is the neutrino mass? has the neutrino a Majorana or a Dirac nature? This work presents two different approaches for the enhancement of the CUORE sensitivity with a view to its upgrade: the CUPID experiment. In the first part, a study of the thermal model describing NTD-based bolometers is presented with the objective to achieve a better comprehension of the response of the CUORE detectors. Bolometers are amazing detectors used for a large number of applications because of their impressive high performance, but their modelisation and simulation is far to be completely understood. Two measurements have been performed for an experimental evaluation of two thermal-model parameters: the glue and the electron-phonon conductances. In the second part, the possibility to detect the tiny Cherenkov light emitted by TeO2 to reject alpha events — the main background of the CUORE experiment — is studied. The challenge consists in the detection of a 100-eV light signal with a NTD-based light detector that usually is characterised by a baseline noise of the order of 100 eV. This issue is solved with the employment of the Neganov-Trofimov-Luke (NTL) effect to lower the energy threshold of the light detector and improve its signal-to-noise ratio. This effect exploits the presence of an electric field to amplify bolometric thermal signals. The full rejection of the alpha background has been proved with one NTL assisted photo-bolometer coupled to a CUORE-size TeO2 bolometer. A convincing solution for the alpha background rejection has been demonstrated with a view to the CUPID experiment.