L'ambassade romaine de Charles de Neufville, seigneur d'Halincourt

par Marie-Cécile Pineau

Projet de thèse en Histoire moderne

Sous la direction de Yann Lignereux.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de STT - Sociétés, Temps, Territoires (Nantes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Si de nombreuses ambassades ont été envoyées auprès du pape à Rome, leur durée variant selon les besoins de leurs temps, celle de Charles de Neufville se situe à un moment particulier de l'histoire des relations entre les monarchies européennes et la papauté. Après la paix de Vervins, marquant la victoire française (malgré les troubles intérieurs des guerres de religion) sur l'Espagne, l'influence de cette dernière au sein de la Curie romaine se trouve considérablement affaiblie. La volonté de se tourner vers la « fille aînée de l'Église » est freinée à cause du manque de confiance en la sincérité du roi à la religion catholique. Ainsi Charles de Neufville aura comme mission principale de renforcer l'image du roi à Rome. D'autre part, cette ambassade s'inscrit dans une mutation de l'histoire diplomatique, où une réflexion a lieu à propos du rôle des ambassades et des ambassadeurs. Enfin, cette étude s'ancre dans un moment ou apparaissent de nouveaux noms dans l'entourage royal et aux plus hautes fonctions de l'État, non pas à cause de leurs exploits sur un champ de bataille ou de leur origine aristocratique, mais par leur technicité acquise dans un domaine précis. Et encore plus qu'une simple relation politique entre un ambassadeur et un ministre, c'est une relation entre un père et son fils qui est au cœur de ce sujet, une relation dont le ressort est alors l'aristocratisation d'un lignage. Car s'il s'agit de publier sur la scène du « théâtre du monde » la puissance du royaume et la grandeur du roi, c'est également, comme en creux mais tout aussi essentielle, une expérience sociale qui se réalise pour les Villeroy dans l'économie d'une représentation qui n'a peut-être pas alors le roi de France comme premier sujet.


  • Pas de résumé disponible.