Représentation sociale de la réussite chez les néo-étudiants : impact des variabilités socio-économiques et lien avec l'engagement dans les études.

par Sandra Borne

Projet de thèse en PSYCHOLOGIE spécialité Psychologie sociale

Sous la direction de Pascal Moliner.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec EPSYLON - Dynamique des capacités humaines et des conduites de santé (laboratoire) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail de recherche est d'étudier la représentation de la réussite chez des étudiants entrant dans l'enseignement supérieur. D'une part, il s'agit d'étudier l'impact de variabilités sociodémographiques sur le contenu et la structure de cette représentation. D'autre part, via une application au domaine universitaire, nous tenterons d'établir un lien entre représentation de la réussite, processus d'engagement dans les études et réussite effective. Au-delà de ces aspects thématiques, nous souhaitons également mettre à l'épreuve les fonctions du noyau explicitées au sein de la théorie du noyau matrice. La poursuite dans le supérieur est elle une question d'envie, de confiance, de moyens (financiers, intellectuels, acquisitions sociales ou culturelles) ? Dans quelle mesure l'individu se donne t il les moyens de parvenir à l'image qu'il se fait de sa propre réussite ? Comment avoir un réel impact sur l'engagement et la réussite des jeunes étudiants ?

  • Titre traduit

    Social representation of success by new students: impact of socioeconomic variability and link to study commitment.


  • Résumé

    This work focuses on students' representation of success at the time they start higher education. On the one hand, we study the effect of socio-demographic variability on the content and the structure of this representation. On the other hand, and through a practical application within relevant academic fields, we will seek to establish a link among representation of success, process of engagement in higher studies, and actual success. Beyond these thematic aspects, also do we wish to test the formulated functions of the core within the matrix core theory. Is pursuing higher studies a matter of will, confidence, or means (financial, intellectual; social or cultural acquisition)? To what extent does a person work on reaching the level of success that matches his or her representation of success? How could we have a real impact on commitment and success of young students?