Stratégie de promotion de la santé orale chez l'enfant et étude de l'efficacité d'un programme mené dans les établissements scolaires de Montpellier

par Nicolas Vinay

Projet de thèse en Biostatistique

Sous la direction de Paul Tramini.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de I2S - Information, Structures, Systèmes , en partenariat avec LBERC - Laboratoire de Biostatistique, Epidémiologie et Recherche Clinique (laboratoire) et de Biostatique, Epidémiologie clinique, Santé Publique et Information Médicale - BESPIM (equipe de recherche) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    En 2003, le programme mondial pour la santé orale de l'Organisation Mondiale de la Santé a été réorienté selon la nouvelle stratégie d'intégration de la santé orale à la prévention des maladies chroniques. La promotion de la santé y est reconnue comme une stratégie économiquement efficiente pour réduire à la fois le fardeau social et économique des maladies bucco-dentaires, maintenir une bonne santé orale et la qualité de vie. L'école constitue un moyen efficace pour promouvoir la santé parce qu'elle permet d'accéder à plusieurs millions d'enfants scolarisés à travers le monde. La promotion de la santé orale dans les écoles, visant à développer des habitudes de vie saines et des pratiques d'hygiène orale efficaces, par une approche intégrée combinant politiques de santé publique, éducation à la santé axée sur l'acquisition de compétences et un environnement scolaire sain, permet un contrôle efficace des maladies orales et la réduction de leurs prévalences. Les programmes de prévention bucco-dentaire basés sur les écoles mis en place localement satisfont à ces objectifs. A l'initiative de la Faculté d'Odontologie de Montpellier, un programme de prévention, de promotion et d'éducation pour la santé orale a été conduit dans les établissements scolaires de la ville de Montpellier et a concerné un millier d'enfants âgés de 5 à 13 ans sur une période de quatre ans. L'étude de son efficacité a été évaluée par l'amélioration des connaissances et pratiques en matière d'hygiène orale après les interventions dans les classes et l'amélioration de l'indice de plaque. Par ailleurs, les actions de dépistage clinique menées au décours de ce programme ont permis d'estimer la prévalence carieuse à 12 ans sur la ville de Montpellier. En tenant compte de la distribution des lésions carieuses observée, différents modèles de régression ont été testés afin de rechercher une éventuelle association avec l'indice de masse corporelle. Enfin, ce programme nous a également donné l'opportunité d'évaluer l'effet des mesures d'éducation pour la santé orale sur les parents des écoliers en relation avec la transmission des connaissances acquises par les enfants à leurs parents et mettre en évidence un éventuel changement de comportement chez ceux-ci.

  • Titre traduit

    Oral health promotion strategy among children and efficacity of a school-based education programme in Montpellier (France)


  • Résumé

    In 2003, the World Health Organization Global Oral Health Programme has been refocused under the new strategy of integration of oral health in the prevention of chronic and non communicable diseases. Health promotion is recognized as an economically cost-effective strategy to reduce both the social and economic burden of oral diseases, maintain good oral health and quality of life. The school is an effective way to promote health because it allows access to millions of schoolchildren around the world. Oral health promotion through schools, which aims to develop healthy living habits and effective oral hygiene practices, because of an integrated combination approach of public health policy, health education focused on the acquisition of skills and a healthy school environment, enables an effective control of oral diseases and their prevalence reduction. School-based oral health prevention programmes set up locally meet those objectives. At the initiative of the Dental Faculty of Montpellier, a school-based oral health prevention, promotion and education programme has been implemented onto a 5 to 13 years old children sample. The study of its effectiveness was evaluated by knowledge and oral hygiene practices improvement after teaching interventions, but also by the improvement of the plaque index score. Otherwise, dental screenings realized in the course of that programme have led us to assess the caries prevalence in 12 years old children in the city of Montpellier. Taking into account the distribution of carious lesions inside the population studied, different regression models have been tested and a possible association with body mass index researched. Lastly, that programme also gave us the opportunity to evaluate the effect of oral health education measures on the parents of schoolchildren in connection with the transmission of knowledge acquired by the children to their parents and to highlight a possible change in behaviour among these.