Etude de la nétose du polynucléaire neutrophile dans deux modèles de réactions allergiques : le choc anaphylactique aux curares et l'asthme

par Vanessa Granger

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Sylvie Chollet-martin.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué , en partenariat avec Inflammation, Chimiokines et Immunopathologie (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    La nétose du polynucléaire neutrophile (PN) correspond à la libération de filaments d'ADN recouverts de protéines appelés Neutrophil Extracellular Trap (NETs). Outre leur rôle anti-infectieux, les NETs représentent des acteurs émergents de nombreuses pathologies inflammatoires et nous avons souhaité évaluer leur implication au cours de réactions allergiques. Au cours d'une étude clinique multicentrique notre équipe a mis en évidence un mécanisme alternatif de l'anaphylaxie aux curares, impliquant les PN. La phase aiguë de ces réactions s'accompagne d'une libération de NETs dont la concentration est corrélée avec la sévérité et avec une diminution de l'expression des récepteurs activateurs des IgG à la surface des PN (FcγRs) ; ceci suggère un rôle des complexes immuns (CI) IgG/curares dans la formation des NETs au cours de ces réactions anaphylactiques. Pour confirmer cette hypothèse, la capacité d'activation de la nétose par les CI IgG a été étudiée, via la mise au point d'un modèle de stimulation in vitro des PN humains purifiés. Ce travail montre que 2 récepteurs aux IgG du PN (FcγRIIa et FcγRIIIB) contribuent à la libération de NETs en réponse à différents types de CI. En parallèle, la formation des NETs a été explorée dans un modèle de réaction allergique chronique, l'asthme. Au niveau systémique, la concentration de NETs est associée à la présence d'un asthme sévère mal contrôlé et d'une obstruction bronchique peu réversible. Inversement, la concentration de NETs dans le lavage broncho-alvéolaire est plus élevée au cours de l'asthme modéré et semble traduire un recrutement pulmonaire et une activation des PN en réponse à une colonisation microbienne. Au total nous montrons que les NETs sont libérés au cours des deux modèles de réactions allergiques choisis, aiguë (anaphylaxie aux curares) et chronique (asthme) et qu'ils pourraient représenter des biomarqueurs de sévérité. Des travaux complémentaires sont nécessaires pour déterminer dans quelle mesure les NETs contribuent à la physiopathologie des allergies.

  • Titre traduit

    Study of neutrophil netosis in two models of allergic reactions: NMBA anaphylaxis and asthma


  • Résumé

    Neutrophil netosis consists in the release of extracellular DNA filaments bound to granular proteins, called Neutrophil extracellular traps (NETs). In addition to their anti-infectious role, NETs are emerging actors of many inflammatory diseases and we decided to investigate their involvement during allergy. In a multicenter clinical study, our team highlighted an alternative mechanism of anaphylaxis to neuromuscular blocking agents (NMBA) involving neutrophils (PN). The acute phase of these reactions is characterized by NETs release which level is correlated with severity and with a decrease in IgG activating receptors (FcγRs) expression on PN; this suggests a role of immune complexes (IC) IgG / NMBA in NETs formation during these anaphylactic reactions To confirm this hypothesis, the ability of IgG ICs to activate netosis was studied through the development of an in vitro stimulation model of purified human PNs. This work shows that two PN IgG receptors (FcγRIIa and FcγRIIIB) contribute to NET release upon cellular activation by different ICs In parallel, NETs formation has been explored in a model of chronic allergic reactions, asthma. At systemic level, NETs levels are associated with severe and poorly controlled asthma as well with the presence of low reversible bronchial obstruction. Conversely, NETs levels in bronchoalveolar lavage are higher in moderate asthma and appear to reflect pulmonary recruitment and activation of PN in response to microbial colonization. Taking together these results show that NETs are released during the two selected models of allergic reactions : acute (NMBA anaphylaxis) and chronic (asthma) and could be used as biomarkers of severity. Furthers works are needed to determine to what extent NETs contribute to the pathophysiology of allergy.