Identification des bactéries intestinales impliquées dans la protection de la toxicité hépatique de l'alcool

par Madeleine Spatz

Projet de thèse en Microbiologie

Sous la direction de Anne-Marie Cassard-doulcier.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Innovation thérapeutique : du fondamental à l'appliqué , en partenariat avec Cytokines, chimiokines et immunopathology (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Le microbiote intestinal (MI) joue un rôle causal dans la sévérité des lésions hépatiques dans la maladie alcoolique du foie. L'analyse du MI a mis en évidence qu'il existait non seulement une dysbiose chez les patients alcooliques mais que cette dysbiose était corrélée à la gravité des lésions hépatiques. Des expérimentations sur un modèle murin d'alcoolisation nous ont également permis de montrer que, comme chez l'homme, une hétérogénéité des souris vis-à-vis de la toxicité hépatique de l'alcool existait. Notre projet consiste, chez des souris à MI humain sous régime alcool, à contrôler le MI par fécalothérapie ou traitement pré/probiotique pour prévenir l'apparition des lésions du foie. L'objectif étant d'identifier des bactéries potentiellement protectrices ou délétères dans la maladie alcoolique du foie.

  • Titre traduit

    Identification of intestinal bacteria involved in the improvement of alcohol-liver toxicity


  • Résumé

    Intestinal microbiota (IM) influence the development of liver injury during alcoholic liver disease (ALD). IM analysis showed that in human, acute alcoholic hepatitis was associated with key changes of the IM which drives the individual sensitivity to advanced ALD. Mice experiment showed a similar sensitivity to alcohol, and a heterogenic distribution of liver injury development. Aim of our study is to develop treatments to reverse dysbiosis and prevent ALD, thanks to alcoholic mice with human IM. These treatments would be fecal microbiota transfer or pre/probiotic. It will allow to identify protective or deleterious bacteria which play a role in ALD.