Rôle de la Neuropiline-1 dans les fonctions effectrices des lymphocytes T CD8 antitumoraux

par Marine Leclerc

Projet de thèse en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Fathia Mami chouaib.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Cancérologie : biologie - médecine - santé , en partenariat avec Immunologie intégrative des tumeurs et génétique oncologique (laboratoire) , Antigènes tumoraux et réactivité lymphocytaire T cytotoxique (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    De récents progrès dans la compréhension de la régulation de l'interaction moléculaire entre les lymphocytes T CD8 et les cellules tumorales ont donné lieu à de nouvelles immunothérapies contre le cancer. Dans ce contexte, les anticorps monoclonaux anti-CTLA-4 et anti-PD-1 (mAb) ont démontré des bénéfices de survie dans de nombreux cancers, dont le mélanome et le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC). Malheureusement, seule une fraction des patients atteints de cancer répond à ces traitements. Le succès limité de ces approches d'immunothérapies pourrait être dû à l'expression de récepteurs inhibiteurs supplémentaires à la surface des lymphocytes T CD8 et à l'activation sous optimale de ces cellules dans un microenvironnement tumoral immunosuppresseur. Il est donc crucial de caractériser l'influence d'autres facteurs moléculaires régulant la migration et/ou l'activité fonctionnelle des lymphocytes T cytotoxiques (CTL) afin d'améliorer les traitements actuels du cancer. C'est dans ce contexte que s'inscrit ce projet de thèse qui vise à déterminer le rôle du récepteur neuronal Neuropiline-1 dans la migration et les activités fonctionnelles des lymphocytes T CD8 antitumoraux. L'objectif majeur de cette étude est d'améliorer les fonctions tueuses des CTL, en optimisant leur recrutement et activation au sein de la tumeur. Tout cela dans le but, de proposer de nouvelles approches d'immunothérapies plus efficaces pour le traitement du cancer, qui reste à ce jour un problème majeur de santé publique.

  • Titre traduit

    Immuno-modulatory effects of neuropilin-1 on anti-tumor CD8 T cell functions


  • Résumé

    Recent advances in understanding the regulation of the molecular interaction between CD8 T cells and tumor cells gave rise to novel cancer immunotherapies. In this context, anti-CTLA-4 and anti-PD-1 monoclonal antibodies (mAb) have shown survival benefits in many cancers, including melanoma and non-small-cell lung cancer (NSCLC). Unfortunately, only a fraction of patients respond to these treatments. The limited success of these immunotherapy approaches may be due to the expression of additional inhibitory receptors on the surface of CD8 T cells and the suboptimal activation of these cells in an immunosuppressive tumor microenvironment. Indeed, it is crucial to characterize the influence of additional molecular factors regulating the migration and/or the functional activities of cytotoxic T lymphocytes (CTLs) in order to improve current cancer treatments. It is in this context that this thesis project aims to determine the role of the neuronal receptor Neuropilin-1 in the migration and functional activities of antitumor CD8 T lymphocytes. The main objective of this study is to improve the killer functions of CTLs, by optimizing their recruitment and activation within the tumor. All this with the aim of proposing new and more effective approaches to immunotherapy for the treatment of cancer, which remains a major public health problem to date.