La photographie dans le quotidien France-Soir. Un fonds patrimonial au service de l'histoire du photojournalisme

par Emilie Fromenteze

Projet de thèse en Histoire, histoire de l'art et archéologie

Sous la direction de Christian Delporte.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020) , en partenariat avec Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (laboratoire) et de université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    L'étude repose sur l'exploitation du fonds photographique de France-Soir - premier fonds patrimonial dans ce domaine - avec 5 millions de documents. Il n'a, jusqu'ici, pas fait l'objet d'une étude scientifique d'ampleur, pas plus que le journal lui-même, pourtant premier quotidien français d'après-guerre (avec un tirage jusqu'à 2 millions d'exemplaires en 1970). Héritier du Paris-Soir d'avant-guerre, France-Soir conquiert le grand public populaire, notamment en utilisant l'image comme une source d'information majeure. Au temps de son prestigieux directeur, Pierre Lazareff, il dispose du plus important service photo de la presse quotidienne, attire les meilleurs photographes et sert de tremplin aux carrières des plus jeunes. Mais le modèle qu'il constitue décline, ce qui en fait un bon observatoire pour comprendre ce qu'on appelle couramment la « crise du photojournalisme ». Tout en analysant la richesse et l'importance du fonds France-Soir pour l'historien, l'étude s'interrogera sur les conditions de production et les processus de sélection des photographies, le regard et les pratiques professionnelles des photographes, des années d'après-guerre (époque montante du journal) jusqu'aux années 2000 (celles du déclin), cette période correspondant aussi au recul et à la standardisation de la photo dans la presse. Fondée sur un échantillon du fonds (touchant à la vie politique, au fait-divers, au sport, aux guerres), la thèse entend contribuer à l'histoire du patrimoine photographique, de la photographie de presse et de l'information visuelle, dans une démarche historienne.

  • Titre traduit

    The photograph in the newspaper France -Soir . A heritage collection service in the history of photojournalism


  • Résumé

    The study is based on the exploitation of the photographic collection of France-Soir - first heritage collection in this area - with 5 million documents. So far it hasn't been the object of a major scientific study, no more than the newspaper itself, even though it was the first French post-war daily paper (with a circulation up to 2 million copies in 1970). Heir to the pre-war Paris-Soir, France-Soir conquers the public at large, particularly when using the image as a major source of information. At the time of its prestigious director, Pierre Lazareff, it has the largest press photo service, attracts the best photographers and serves as a stepping stone to the younger careers. But the model is declining, making it a good observatory to understand what is commonly called the "crisis of photojournalism". While analyzing the richness and importance of France-Soir collection for the historian, the study will examine the conditions of production and the selection process of photographs, the look and the professional practices of photographers, from the post-war years (years of ascension for the newspaper) to the 2000s (years of decline), this period also corresponds to the decline and the standardization of the photo in the Press. Based on a sample of the collection (relating to politics, news items, sports, wars), the thesis aims to contribute to the history of the photographic heritage, press photography, and visual information in a his​torian approach.