Role de la methylation des ARNr sur les mécanismes de la fidélité de la traduction

par Sandra Gillot (Chafia)

Projet de thèse en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Olivier Namy et de Agnès Baudin-baillieu.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Structure et Dynamique des Systèmes Vivants , en partenariat avec Institut de Biologie Intégrative de la Cellule (I2BC) (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Les ribosomes, acteurs majeurs de la traduction protéique, sont des complexes de protéines et d'ARN. Ces ARNr présentent plus de 200 sites de modifications chimiques (méthylation/pseudouridylation) concentrées dans les régions fonctionnelles du ribosome. La présence de ces modifications non essentielles impacte la structure du ribosome mais aussi la fidélité de la traduction. Leur rôle exact est encore inconnu mais l'hypothèse est que ces modifications créent des populations différentes de ribosomes, ce qui permettrait une régulation fine de la traduction. Chez les eucaryotes, la fibrillarine est la méthyltransférase responsable des méthylations des ARNr. Le projet de thèse consiste à explorer les conséquences sur la traduction de l'altération de la méthylation dans des cellules HeLa exprimant un shRNA anti-fibrillarine ou surexprimant cette protéine. Une approche de "ribosome profiling" permettant l'étude de la traduction à l'échelle du génome sera utilisée. Cette approche permet de détecter aussi bien les variations quantitatives que qualitatives (recodage, démarrages alternatifs, ...) de la traduction. L'étude des candidats sera approfondie afin d'élucider le mécanisme moléculaire de l'effet de la méthylation sur leur traduction.

  • Titre traduit

    Impact of rRNA methylation on translation fidelity mechanisms


  • Résumé

    Ribosomes, main actors of protein traduction, are complexes of proteins and RNA. These rRNA have more than 200 chemical modification sites (methylation/pseudouridylation) concentrated in functional regions of the ribosome. The presence of these modifications non essential impacts ribosome structure but also translational fidelity. Their exact role is still unknown but the hypothesis is that these modifications create different ribosome populations, that would permit a translation fine tune. In eukaryotes, fibrillarin is the methyltransferase responsible for rRNA methylations. My thesis project is to explore consequences on translation of methylation alteration in HeLa cells which express anti-fibrillarin shFBL or surexpress this protein. An approach of "ribosome profiling" which leads to a translational study at genome scale will be used. These approach permits to detect both quantitative and qualitative translational variations (recoding, alternative start sites, ...). The study of candidates will be deepened in order to elucidate molecular mecanism of methylation effect on their translation.