Margaret Thatcher : pouvoir et influence (1990-2002)

par Andrei ilie Popescu

Projet de thèse en Études anglophones, civilisation britannique

Sous la direction de Christian Auer.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) depuis le 09-10-2015 .


  • Résumé

    La dernière décennie de la carrière politique de Margaret Thatcher, de la démission de son poste de Premier ministre du Royaume-Uni en 1990, jusqu’à son retrait définitif de la vie politique en 2002, n’a, jusqu’à présent, que peu retenu l’attention des chercheurs en civilisation britannique contemporaine. Or cette période permet d’analyser un concept qui, lui non plus, n’a pas été suffisamment étudié jusqu’à présent : l’influence que les hommes et femmes politiques exercent, même quand ils ne sont plus aux affaires. Dans ce travail de recherche, je tenterai d’explorer ce concept d’influence politique, un concept difficile à cerner, du fait même que la réalité qu’il signifie reste, la plupart du temps, dissimulée. De plus, il recoupe d’autres concepts: pouvoir, autorité, impact, charisme. Le terme charisme présente en particulier un grand intérêt pour la recherche. Ces concepts seront analysés à partir de l’exemple de l’influence que Mme Thatcher a continué à exercer après sa démission, en novembre 1990. L’une des ambitions de ce travail consistera donc à déterminer si Margaret Thatcher parvint à orienter la vie politique britannique dans le sens de ses propres objectifs politiques. L’interprétation des documents journalistiques, biographiques, autobiographiques, mais aussi littéraires, dans le contexte politique du Royaume-Uni et du monde post-communiste, permettra de mettre en lumière la réalité de cette influence, de décrire les moyens utilisés pour l’exercer, et le statut particulier que cette influence a donné à l’ancien Premier Ministre. De l’étude du cas singulier, jailliront des questions plus générales de nature historique et politique à commencer par une question fondamentale: peut-on encore posséder un pouvoir d’influence, alors que l’on ne possède plus de pouvoir de décision ? Réciproquement, l’exercice officiel du pouvoir peut-il se passer de l’exercice d’une influence officieuse ?

  • Titre traduit

    Margaret Thatcher ‒ Influence after Power (1990-2002)


  • Résumé

    The last decade of Margaret Thatcher’s political career, from her resignation as Prime Minister in November 1990, to her final withdrawal from public and political life in 2002, has hitherto garnered little attention among researchers in contemporary British politics and history. Nonetheless, this period of her life can help clarify a concept that has also been little studied until recently, namely the influence that politicians exercise even when they have left power. In this thesis, I aim to explore the concept of political influence, a concept that is difficult to outline, given that the reality of it often remains hidden. This work can also shed light on other concepts such as power, authority, impact and charisma. These concepts will be analysed starting from the example of the influence that Mrs. Thatcher exercised after her resignation, thus succeeding in directing British political life in line with her own objectives. A corpus of journalistic, biographical, autobiographical and literary sources will be used to interpret and assess the reality of this influence, to describe the means used to exercise it, and the particular status it granted the former Prime Minister. A study of this unique case study will lead to questions such as – Is it possible to have the power to influence without having the power to decide? Is it possible to have official power without exercising a form of unofficial influence?