AErgonomie d'accès aux ressources de la vie quotidienne en mobilité douce. Application à l'Eurométropole de Strasbourg

par Wassim Hached

Thèse de doctorat en Géographie - Urbanisme et Aménagement

Sous la direction de Dominique Badariotti et de Eliane Propeck.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Sciences de la Terre et Environnement (Strasbourg ; 2000) depuis le 09-10-2015 .


  • Résumé

    Présentation du sujet de thèse Directeurs : • Monsieur Dominique BADARIOTTI • Madame Eliane PROPECK ZIMMERMAN Etudiant : • Monsieur Wassim HACHED Titre proposé : Accessibilité aux ressources de la vie quotidienne en mobilité durable Application à l’Eurométropole de Strasbourg   Descriptif du sujet : 1. Introduction : Différentes villes françaises sont entrain d’adopter des politiques de mobilité durable visant à réduire la domination des voitures. Cette stratégie constitue l’un des piliers de la transition énergétique et écologique qui vise un développement durable assurant à la fois le respect de la nature, garanti une croissance économique et promet une amélioration de la cohésion sociale. Développer une politique de mobilité durable renvoie à deux types d’action différents mais complémentaires : Le premier vise à freiner le système automobile pour réduire les émissions néfastes dues à ce mode de transport et de trouver des solutions alternatives en développant des modes de déplacement plus écologiques tels que les transports en commun, les modes doux, le covoiturage,… La deuxième prône la réduction des distances annuelles parcourues par les ménages. Parmi les principales actions allant dans ce sens, on trouve : la densification des villes, le rapprochement domicile/travail, l’implantation de commerces et de services de proximité,… L’enjeu d’une meilleure qualité urbaine et de la protection de l’environnement implique un renouveau de la planification urbaine et demande de prendre en considération l’interface entre urbanisme et transport, entre mobilités et nouveaux aménagements durables. Dans la plupart des grandes villes, les politiques publiques ont déjà conduit à réduire la place de l’automobile dans différents espaces urbains, à développer les aménagements cyclables ou à renouveler les transports en commun. Mais ces mesures traduisent-elles une tendance globale de la mobilité durable sur l’ensemble de l’agglomération ou au contraire une concentration dans certains espaces et donc une spécialisation socio-spatiale ? Les aménagements de la mobilité durable permettent ils d’accéder aux ressources de la vie quotidienne (travail, loisir, commerces…) ? Jusqu’à quel point la mobilité durable permet-elle de répondre aux besoins de mobilité de la population en milieu urbain ? 2. Objet de l’étude : On s’intéressera, dans nos futures recherches à l’accessibilité des citoyens aux ressources de la vie quotidienne à travers les aménagements de la mobilité durable. Cette accessibilité est révélatrice de l’efficience de la politique de développement durable au sein d’une agglomération. L’application portera sur l’Eurométropole de Strasbourg. Pour cela on procèdera à : • une analyse de la répartition des aménagements de la mobilité durable (transports en commun, pistes cyclables,…), • une étude des zones desservies par les aménagements en faveur d’une mobilité douce, • une identification des espaces stratégiques de la mobilité durable sur l’ensemble de l’agglomération (écoquartiers,…), • une localisation des ressources (commerces, écoles, zones d’activités…), • une étude de l’accessibilité à ses ressources par la mobilité durable, • une mobilisation du concept d’ergonomie spatiale et de son application à l’Eurométropole de Strasbourg. On insistera particulièrement sur les formes d’organisation assurant une accessibilité optimale, on s’interrogera sur ce qu’apporte à ce propos le modèle TOD (transit-oriented development). Un intérêt particulier sera porté à la sécurité et à l’ergonomie des déplacements au sein de l’Eurométropole de Strasbourg (fréquence de passages, nombre de changements et de correspondances, durée du trajet…) et à l’attractivité de l’offre de mobilité sur le territoire (coût, parkings à vélo…). L’objectif sera aussi d’estimer le coût de cette accessibilité en temps, en espace, en argent… et d’essayer de les optimiser en assurant une accessibilité optimale et aux moindres coûts, aux ressources de la vie quotidienne, sur le territoire de l’Eurométropole de Strasbourg. 3. Etat de la question : Le projet de recherche prend appui sur des travaux portant sur le développement urbain durable comme par exemple les recherches de V.Renauld (Fabrication et usage des écoquartiers : Essai critique sur la généralisation de l’aménagement durable en France), la mobilité durable (travaux de H.Reigner, T.Brenac et F.Hernandez sur la ville mobile, verte et sûre), les déplacements en ville (dossier Certu sur Les déplacements dans les écoquartiers, de l’expérimentation aux bonnes pratiques, sous la direction de M.Meunier-Chabert), la ville cohérente (travaux de recherche de E.Korsu, M-H.Massot, J-P.Orfeuil : La ville cohérente, penser autrement la proximité), le modèle TOD (transit-oriented development qui est un concept concernant l'aménagement de zones résidentielles ou commerciales destinées à favoriser l'usage des moyens de transports durables. Le projet de recherche se basera aussi sur le concept d’ « ergonomie spatiale » tel que défini par T. Saint-Gérand. Elle représente « l’adéquation d’un espace à la vie de sa population (notamment active) et dépend de la facilité qu’il offre d’accéder aux ressources dont elle a besoin. ». L’étude de l’ « ergonomie » en géographie a connu ses premières applications durant l’étude des déplacements domicile/travail en fonction de la longueur et de la durée du trajet. Cette recherche se distinguera par l’évaluation de l’accessibilité aux ressources de la vie quotidienne, en utilisant l’infrastructure dédiée à la mobilité durable, à l’Eurométroptole de Strasbourg, Cette recherche s’inscrit dans le cadre d’un projet ANR sur les Risques Emergents de la mobilité Durable (RED) dont le laboratoire LIVE (Laboratoire Image, Ville, Environnement) est partenaire. Le projet pose les hypothèses suivantes : • les nouveaux modes de déplacement durable peuvent avoir des impacts non souhaités et non ou peu connus. • il existe un risque d’inégalité de traitement des espaces urbains, et un risque d’amplification des inégalités sociales, • risque de nouvelles formes d’insécurité des déplacements, 4. Méthodologie : Notre projet de recherche débutera par une recherche bibliographique large qui nous permettra d’expliquer les différents concepts et de cerner principalement les différents concepts relatifs à l’étude de l’accessibilité, à la mobilité durable… Ensuite, on définira un modèle de données en s’inspirant de la recherche bibliographique et on constituera une base de données sur l’agglomération strasbourgeoise regroupant différentes données : • localisation des aménagements/objets techniques de la mobilité durable : Transports en commun en site propre, aménagements cyclables, station de vélo libre service, piétonisation,… • environnement urbain : densité, type de bâti,… • données socio-économiques : population, activités, mobilités, pôles générateurs/récepteurs de flux,… On mobilisera des méthodes d’analyse spatiale Système d’Information Géographique (SIG) pour l’analyse de l’accessibilité aux ressources et on Identifiera des espaces polyvalents durables. On suppose lors de notre étude que, l’attractivité des aménagements de la mobilité durable et l’estimation du coût dépendent de plusieurs facteurs, à savoir : • la répartition spatiale des aménagements, … • le temps parcouru par l’utilisateur pour atteindre la destination désirée ; • le nombre de moyens de transports utilisés et le nombre de correspondances ; • le coût du voyage… 5. Matériau de l’étude : Pour les besoins de cette étude, on se basera essentiellement sur les données du laboratoire LIVE dédiées à l’étude des Risques Emergents de la mobilité Durable, sur les enquêtes ménages déplacement de l’Eurométropole de Strasbourg. Des données spécifiques sur les aménagements de la mobilité durable seront collectées auprès des acteurs de l’Eurométropole de Strasbourg (Vélhop, CTS, Citiz…)… 6. Résultats attendus : Cette recherche aboutira à la proposition de différentes solutions pour assurer une accessibilité aux ressources de la vie quotidienne et minimiser les coûts (en temps essentiellement, mais aussi argent, sécurité,…) dans les déplacements et dans les aménagements de la mobilité durable. Elle fera non seulement, émerger sur l’Eurométropole de Strasbourg les espaces et les formes d’organisation offrant une accessibilité efficace aux ressources à l’aide de la mobilité durable, mais aussi, elle aidera à définir les principes de planification d’une mobilité durable efficiente.   7. Bibliographie indicative : • REIGNER H., BRENAC T., HERNANDEZ F., (2013), Nouvelles idéologies urbaines, Dictionnaire critique de la ville mobile, verte et sûre, Rennes, Presses Universitaires de Rennes • DIEDERICH R., (1998), Accessibilité et flux à Luxembourg-ville simulation plurimodale de la circulation motorisée • Conférence européenne des ministres des transports, (2004), Améliorer l'accès aux transports publics • LUDWIG M., (2001), Analyse comparative de l'accessibilité routière dans la communauté urbaine de Strasbourg après modification du système de transport 1992-2001. • CONTAL M-H. (2009), Architectures durables : une nouvelle éthique pour l'architecture et la ville • (2015), Articuler urbanisme et transport : les contrats d'axe français à la lumière du Transit-Oriented Development (TOD) • LE BRETO E., (2005) Bouger pour s'en sortir : mobilité quotidienne et intégration sociale • HETZEL J. (2014) Bâtiments et aménagement durable : bien-être, vie urbaine et écoquartier • exposition, Cité de l'architecture et du patrimoine, Paris, 4 avril-26 août 2012, Circuler : quand nos mouvements façonnent la ville • DUBOIS-MAURY J., (2010) Documents d'urbanisme et développement durable : guide pratique pour une application aux SCOT, PLU et cartes communales • HOT K., (1995) Développement et accessibilité de "Gérardmer-Xonrupt-La Bresse" pôle touristique majeur des Hautes-Vosges • OSTER V., (1992) Etude d'accessibilité intra-urbaine : première approche : heures creuses et heures de pointe dans la Communauté Urbaine Strasbourgeoise • Antoine F., (2001) Etude de l'accessibilité piétonne : exemple de Belfort • Fabrication et usage des écoquartiers : essai critique sur la généralisation de l'aménagement durable en France [Renauld, Vincent(1983-....)] 2014 • DIEDERICH R., (1993), Luxembourg-ville : accessibilité comparée par autobus municipaux et par voiture privée aux heures de pointe • KAUFMANN V., (1969), Mobilité quotidienne et dynamiques urbaines : la question du report modal • France : Commission des comptes et de l'économie de l'environnement, (2006), Mobilité, transport et environnement : rapport de la Commission des comptes et de l'économie de l'environnement • DIEDERICH R., (1992), Problèmes d'accessibilité intraurbaine aux heures de pointe, par automobile privée : l'exemple de Luxembourg-ville • SPIESER S., (2006), Quel urbanisme doit-on produire aujourd'hui pour parvenir à une densité de qualité ? : énoncé des objectifs, moyens et outils pour créer des formes urbaines plus denses dans un objectif de développement durable • [KAUFMANN, V., (2014), Retour sur la ville : motilité et transformations urbaines • HAMMAN P., (2012), Sociologie urbaine et développement durable • RAVALET E., (2014), Tranches de vie mobile : enquête sociologique et manifeste sur la grande mobilité liée au travail • BELLANGER F., (1996) Transit : les lieux et les temps de la mobilité • CHARLOT A., (2012), Vers un nouveau modèle urbain : du quartier à la ville durable • Laboratoire Théorie des mutations urbaines (Champs-sur-Marne, Seine-et-Marne), (1996), Vers un nouvel urbanisme : faire la ville, comment ? Pour qui ? • Institut des villes (France), (2007), Villes, santé et développement durable • WIEL M., (2010), Étalement urbain et mobilité • Colloque "Villes et mobilité" (Hauts-de-Seine), (2002), L'accès à la ville : les mobilités spatiales en questions • DAVEZIES L., (2002), L'aménagement durable : défis et politiques • Rencontres internationales en urbanisme (3. ; 2006 ; Grenoble, FR), (2008), La mobilité qui fait la ville : actes des 3e rencontres internationales en urbanisme de l'Institut d'urbanisme de Grenoble • PIAZZA L., (2005), La mobilité quotidienne dans l'espace transfrontalier du Grand-Duché de Luxembourg • KORSU E., (2012), La ville cohérente : penser autrement la proximité • FOUCHIER V., (1998), Les densités urbaines et le développement durable : Le cas de l'Ile-de-France et des villes Nouvelles • KERN J-B., (2005), Les plans de mobilité en France : état des lieux, enjeux et perspectives pour les acteurs locaux : étude de cas des agglomérations strasbourgeoise et grenobloise • Centre culturel international (Cerisy-la-Salle, Manche) : Colloque, (2004), Les sens du mouvement : modernité et mobilités dans les sociétés urbaines contemporaines • SALAT S., (2011), Les villes et les formes : sur l'urbanisme durable • REYMANN I., (1994), Une approche de l'accessibilité routière : l'exemple du réseau français en 1994


  • Pas de résumé disponible.