Les retraits de la vie politique. Recherche sur la professionnalisation politique.

par Louise Dalibert

Projet de thèse en Science Politique

Sous la direction de Arnauld Leclerc et de Xavier Crettiez.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de DSP - Droit et Science Politique (Nantes) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    En règle générale, la fin d'une carrière politique est causée par la mort, la maladie, les contraintes de l'âge, les échecs à répétition, ou encore les scandales financiers et judiciaires. Rares sont les professionnels de la politique qui mettent un terme volontairement à ce qui est devenu leur métier. Abondamment traité dans les manuels de science politique, le discours de la discipline sur la professionnalisation s'avère implicitement teinté idéologiquement, une posture critique imprenable condamnant une professionnalisation aussi inéluctable que critiquable. Mais peut-on se satisfaire du seul constat d'un système politique inamovible ? Comment rendre compte des contraintes, codes et normes qui participent à faire « système » et conditionnent l'exercice du métier politique ? L'étude des retraits de la vie politique constitue une entrée originale pour traiter et réexaminer la question de la professionnalisation politique. Les logiques de retraits sont abordées comme des révélateurs des coûts et des gratifications du singulier « métier politique ». Ces rétributions (et la valeur qui leur est accordée) sont diversement pesantes ou attractives selon les valeurs dominantes dans les cultures politiques partisanes, mais également selon les valeurs intériorisées dans les étapes de socialisation des individus. S'intéresser aux « fins de carrière » des acteurs politiques et à leur « vie après la politique », à travers l'élaboration d'une typologie des retraits, présente un intérêt majeur pour mieux saisir ce que recouvre le métier politique, ses logiques et contraintes, ainsi que pour réinterroger certaines limites des théories classiques traitant de la professionnalisation.


  • Pas de résumé disponible.