Régulation des récepteurs couplés aux protéines G par les lipides stéroïdiens: application à la détection de perturbateurs endocriniens

par Laura Lemel

Projet de thèse en Biologie Structurale et Nanobiologie

Sous la direction de Christophe (csv) Moreau.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Chimie et Sciences du Vivant , en partenariat avec Institut de Biologie Structurale (laboratoire) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) sont des protéines membranaires impliquées dans la communication entre cellules via des messagers circulants (hormones, neurotransmetteurs) ainsi que dans la perception de notre environnement (vision, odorat, goût). Ils sont essentiels à de nombreuses fonctions physiologiques vitales (cardiaques, respiratoires...) et comportementales (relations sociales et affectives). Au sein de l'équipe nous avons développé un biocapteur original basé sur la fusion de ces RCPG avec un canal ionique. Les mouvements du récepteur induit par son activité (fixation de ligand, activation des protéines G) sont traduits par le canal ionique en courant électrique aisément détectable par des techniques électrophysiologiques. Nous avons récemment utilisé avec succès cette technologie pour détecter la dépendance au cholestérol de récepteurs modèles et souhaitons développer cette technologie pour l'étude de composés lipidiques artificiels tels que le bisphénol A et autres perturbateurs endocriniens. Le travail du doctorant consistera à développer cette technologie en utilisant différents RCPG et des perturbateurs endocriniens avérés et potentiels. Identifier et comprendre le mécanisme d'action de ces molécules est un défi actuellement fortement soutenu au niveau national et européen.

  • Titre traduit

    Regulation of G protein-coupled receptors by sterol lipids: application to the detection of endocrine disruptors


  • Résumé

    G Protein-Coupled Receptors (GPCRs) are membrane proteins involved in the communication between cells through circulating messengers (hormones, neurotransmitters) and also in sensing our environment (vision, smell, taste). They are essential to numerous physiological functions which are vital (cardiac, breathing,...) and behavioral (social and emotional relationships). We developed an original biosensor based on the fusion of these GPCRs with an ion channel. Motions of the receptor induced by its activity (ligand binding, G protein activation) are translated by the ion channel in an electric current easily detectable by electrophysiological techniques. We recently used this technology successfully to detect the cholesterol dependency of archetypal receptors and envision to develop this technology to study artificial lipid compounds such as bisphenol A and other endocrine disruptors. The task of the PhD student will consist in developing this technology by using different GPCRs and known and potential endocrine disruptors. Identify and understand the mechanism of action of these compounds is a challenge currently highly supported at the national and European levels.