« Le concept africain uBuntu et sa représentation dans les fictions du cinéma occidental anglo-saxon »

par Kimane Baltyde

Projet de thèse en Civilisation sud-africaine

Sous la direction de Alain Geoffroy et de Philippe Jean-Pierre.


  • Résumé

    Le cinéma est aujourd’hui un outil de communication mondial. Nous observons depuis plusieurs années un véritable élan du cinéma dit « occidental » en ce qui concerne l’Afrique du Sud, et plus particulièrement son histoire post-coloniale. Le travail de recherche de notre thèse de doctorat se concentrera sur le concept africain uBuntu et sa représentation dans les fictions du cinéma occidental anglo-saxon. Par définition, le cinéma occidental fait référence au cinéma européen et nord-américain. Les productions cinématographiques choisies pour notre étude portent sur des fictions historiques sud-africaines portées à l’écran sous l’angle des anciens colonisateurs. La question se pose de savoir pourquoi et comment ce cinéma tente de dépeindre une histoire qui n’est pas la leur ? Peut-on parler d’une fascination pour l’histoire de l’apartheid ? Les valeurs africaines sont-elles conservées dans les fictions ? Afin de répondre pertinemment à ces différentes questions, nous effectuerons une analyse cinématographique de plusieurs fictions contemporaines : Boesman & Lena (2000), In my country (2004), The world unseen (2007), Skin (2008), Triomf (2008), Invictus (2009), Endgame (2009), Le Secret de Chanda (2010), Winnie (2011), Mandela : un long chemin vers la liberté (2013), etc. Ce choix cinématographique permet de situer précisément le contexte historique des fictions, ici l’Afrique du Sud pendant et juste après la fin de l’apartheid, mais cible également un type de cinéma qui est la fiction historique. Notre objet d’étude servira à enrichir les travaux de recherche concernant uBuntu. L’adage africain « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous » définit uBuntu de manière philosophique. L’Homme, sa relation à l’Autre, son développement personnel se retrouvent au cœur du concept uBuntu. Il est souvent traduit par « humanness » ou « humanité » parce qu’il met en avant les valeurs de partage, d’écoute, d’empathie, de respect propres à l’être humain tout en mettant l’accent sur l’importance de la communauté, du groupe. Selon le dictionnaire Larousse, une des définitions d’« humanité » est : disposition à la compréhension, à la compassion envers ses semblables, qui porte à aider ceux qui en ont besoin ». Faire preuve d’ « uBuntu » c’est donc faire preuve d’humanité. Afin d’étayer et d’enrichir notre travail scientifique, nous relèverons les différents événements historiques racontés dans les films afin de les exploiter sous l’angle du concept africain uBuntu. En d’autres termes, il s’agira donc observer le rôle d’uBuntu dans le cadre de la reconstruction d’une société post-coloniale. En effet, le corpus cinématographique proposé regroupe des œuvres qui traitent toutes de la civilisation sud-africaine à travers le régime de l’apartheid. De ce fait, nous pourrons nous pencher sur la transmission des événements qui se sont produits en Afrique du Sud et voir comment le cinéma a pu l’adapter.


  • Pas de résumé disponible.