L'internet des objets, une technologie facilitant le bien-être et l'empowerment du consommateur ?

par Élodie Attie

Projet de thèse en Marketing

Sous la direction de Lars Meyer-Waarden.

Thèses en préparation à Toulouse 1 , dans le cadre de École Doctorale Sciences de Gestion (Toulouse) , en partenariat avec TSM Research (Toulouse) (laboratoire) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse sur travaux se découpe en trois parties : 1) Un modèle théorique incorporant l’influence sociale et les processus cognitifs pour expliquer l’adoption et l’utilisation de l’internet des objets en France Il s’agira, lors de la première année de thèse, de retravailler sur le mémoire de recherche déjà effectué en master 2 en approfondissant encore la revue littérature, et en augmentant l’échantillon de convenance pour une meilleure représentation de la population française. L’objectif sera aussi de soumettre un premier article de recherche rédigé en anglais et classé en rang 3 CNRS, ainsi que participer à des colloques de recherche pour présenter les résultats obtenus. 2) L’impact de l’internet des objets sur le bien-être et le mal-être des consommateurs français La deuxième année de thèse consistera à étudier la notion de bien-être et de mal-être et établir ainsi un modèle de conceptualisation approfondi du bien-être du consommateur français lié à l’internet des objets. De manière générale, l’objectif sera d’apporter une compréhension de l’impact de l’internet des objets sur le bien-être et sur le mal-être du consommateur. De même que pour la première année de thèse, un nouvel article de recherche en anglais sera soumis et la participation à des colloques de recherche sera organisée. 3) Est-ce-que l’internet des objets augmente-t-il l’empowerment du consommateur ? Enfin, la troisième année de thèse sera orientée vers l’étude du contrôle perçu du consommateur par rapport à soi-même et face aux entreprises à travers l’utilisation des objets connectés. Cela permettra d’étudier dans quelles mesures les objets connectés donnent du pouvoir au consommateur. Ainsi, cette dernière année de thèse permettra de soumettre un troisième article de recherche en anglais dans une revue de rang 2 CNRS, et de participer encore à des colloques de recherche pour communiquer autour du thème de l’internet des objets en France.

  • Titre traduit

    The Internet of Things, a technology facilitating the well-being and the empowerment of the consumer ?


  • Résumé

    This thesis work is divided into three parts: 1) A theoretical model incorporating social influence as well as cognitive processes to explain the adoption and the usage of the Internet of Things This first year of PhD means to work further on the research paper already performed in master 2 and deepen the literature review, and increase the convenience sample for a better representation of the French population. The aim will also be to submit a first research paper in English and classified CNRS rank 3, and to participate in several research seminars to present the results of the study. 2) The impact of the Internet of Things on the well-being on French consumers The second year of PhD is to study the notion of well-being and ill-being and establish a detailed conceptualization of the well-being model related to the Internet of Things. Generally, the objective will be to provide a deeper understanding of the impact of the Internet of Things on the well-being and ill-being of the French consumer. As in the first year of thesis, a new article in English will be submitted and research seminars will be organized to present the results obtained. 3) Do the Internet of Things increase the empowerment of the French consumer? The third year of PhD will be oriented toward the study of the consumers’ perceived control over themselves and over companies through the use of connected objects. This study will examine to what extent the connected objects may give power to the consumers. Thus, this final year of thesis should enable to submit a third research paper in English, and take part in research seminars to communicate on the theme of the Internet of Things in France.