Développement de biopuces pour l'étude du secretions cellulaires

par Ricardo Alvarado Meza

Projet de thèse en Chimie Biologie

Sous la direction de Yoann Roupioz (csv) et de Loic Leroy.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Chimie et Sciences du Vivant , en partenariat avec Structure et Propriétés d'Architectures Moléculaires (laboratoire) depuis le 01-12-2015 .


  • Résumé

    Une pléthore de processus biologiquement pertinents dépend directement de la sécrétion effective de biomolécules, par example: de molécules régulatrices (neutrotransmetteurs, cytokines et hormones) et de composants structurels (collagène, mucus, polysaccharides pour la formation de biofilms) et même d'enzymes digestives et d'anticorps. C'est en approfondissant la compréhension de ces phénomènes que l'on peut accéder aux composants clés des processus régissant l'apparition de maladies auto-immunes, la réponse multicellulaire au stress et même le développement de formes complexes à partir d'un simple embryon. L'analyse de ces processus complexes nécessite la création de nouveaux outils et technologies. Dans ce contexte, notre objectif dans cette thèse est de développer des stratégies de fonctionnalisation permettant la génération de biocapteurs innovants pour l'étude des sécrétions cellulaires. Plus précisément, nous avons concentré nos travaux sur la fonctionnalisation de trois systèmes de biosensing par imagerie par résonance plasmonique de surface (SPRi): (a) prismes à revêtement d'or, (b) prismes à revêtement d'or modifié avec microbilles de silice et (c) fibres optiques nanostructurées.

  • Titre traduit

    Biochip development for the study of the cell secretions


  • Résumé

    A plethora of biologically relevant processes depends directly on the effective secretion of biomolecules, from regulatory molecules (such as neutrotransmitters, cytokines and hormones) and structural components (collagen, mucus, polysaccharides for biofilm formation) to even digestive enzymes and antibodies. It is by gaining a deeper understanding of these phenomena that we may access key components in the processes ruling the appearance of autoimmune diseases, multicellular response to stress and even the development of complex forms from a simple embryo. Analysis of such intricate processes requires the creation of novel tools and technologies. In this context, our objective with this doctoral thesis is to develop functionalization strategies that allow the generation of innovative biosensors for the study of cell secretions. Specifically, we focused our work on the functionalization of three different Surface Plasmon Resonance imaging (SPRi) biosensing sytems: (a) commercial gold coated prisms, (b) silica microbead modified gold coated prisms and (c) nanostructured optical fibers.