Complexité chimique des protoétoiles de masse intermédiaire étudiée par interférométrie millimétrique

par Juan Ospina

Projet de thèse en Astrophysique et Milieux Dilués

Sous la direction de Bertrand Le floch.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Physique , en partenariat avec Institut de Planetologie et d'Astrophysique de Grenoble (laboratoire) depuis le 16-09-2015 .


  • Résumé

    Le but de la thèse est de caractériser la structure physico chimique des protoétoiles de masse intermédiaire. Celles-ci ont été relativement peu étudiées, alors qu'elles font le lien entre les objets de type solaire et les étoiles massives. Nous avons sélectionné 2 objets de masse intermédiaire soumis a des conditions environnementales très différentes (isolé ou soumis a un choc) afin d'en étudier la composition chimique, en particulier la complexité moléculaire présente, et relier celle-ci aux conditions physiques dans l'enveloppe protostellaire. Pour cela, nous nous appuyons sur des observations obtenues avec le radiotélescope de 30m de l'IRAM et les grands interféromètres millimétriques ALMA et NOEMA.

  • Titre traduit

    Chemical complexity of intermediate mass protostars as seen by millimeter interferometry.


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to characterize the physical-chemical structure of intermediate mass protostars. This type of protostars have not been deeply studied although they link the low (sun like) and high mass protostars. We selected 2 protostars originating from different environment (isolated region or driven by a shock) from which we are studying its chemical composition and complexity, and link it to the physical conditions of the protostellar envelope. We based our study on observations made by the IRAM 30m radio telescope, and interferometers such as ALMA and NOEMA.