L'ordinaire de la création. La composition des canzonieri comme exercice éthique chez les poètes français du XVIe siècle (1537-1590)

par Charlotte Triou

Projet de thèse en Littérature française

Sous la direction de Michèle Clément.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 24-09-2014 .


  • Résumé

    Il s'agit d'étudier le genre du recueil d'« amours » dans ses périodes d'essor et de renouvellement maniériste chez les poètes français (Scève, Tyard, Du Bellay, Ronsard, Labé, Desportes, Jamyn, Birague, Beaujeu, d'Aubigné...). Un paradigme générique est créé, fondé sur un isomorphisme des poèmes, un nom féminin unique, une hétérogénéité de ton, une absence de cohérence narrative ou logique, et un certain ethos de poète-amant au désir insatisfait. Cela fournit matière à exercice rhétorique, lequel peut être envisagé comme une ascèse de la phraséologie poétique. Nous tâcherons de montrer comment le travail continuel sur une forme brève choisie (dizain, douzain ou sonnet) et sur la macro-forme du recueil constitue un « ordinaire de la création ». Nous nous demanderons ce qui peut participer d'un exercice méditatif de relecture et de réécriture dans les dynamiques de corrections et de continuations des recueils. Si une position esthétique par rapport aux «pétrarquisants» peut se lire dans des poèmes précis dont c'est le sujet, une position éthique se lit en acte, dans l'ampleur, l'exigence, la teneur des recueils. Nous étudierons comment les canzonieri manifestent un ordinaire éthique profane, jouant sur la reprise ou le détournement de l'itinéraire de Pétrarque que les poètes français s'approprient à partir du Canzoniere. Jouant sur des glissements métaphoriques entre le travail-souffrance de l'amant, fictif, et le travail-labeur du poète, réel, les poètes travaillent à un ethos en contrepoint d'une mythologie de l'inspiration poétique liée à l'innamoramento. C'est une éthique de la persévérance que ces recueils interrogent, sur des modes tantôt graves tantôt ludiques.


  • Pas de résumé disponible.