La relation entre compositeur, interprète et spectateur dans l’écriture dramatique de Georges Aperghis

par Krystina Marcoux

Projet de thèse en Musique et musicologie

Sous la direction de Jean-François Trubert et de Franck Langlois.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 09-04-2015 .


  • Résumé

    « Je suis mal à l’aise au concert. Bien sûr, j’écris pour le concert, parce que c’est là que la musique se joue... mais j’ai l’impression qu’il faut trouver autre chose, une forme différente ». Cet élément crucial pousse le compositeur Georges Aperghis à consacrer la majeure partie de son oeuvre au théâtre musical, devenant par le fait même l'un des plus grands pionniers du développement de ce genre. Tout au long de sa carrière, Georges Aperghis travaille directement avec ses interprètes, à la manière d’un metteur en scène. C'est suite à de longues sessions d’improvisations et d’échanges qu’ensemble, ils créent un spectacle. Collaborateur et ami d’Antoine Vitez, cette recherche cherchera à comprendre l’influence de ce dernier dans la méthode de travail et de création d’Aperghis. Ce projet de « recherche et pratique » tentera de cerner le rôle de chaque créateur (compositeur, interprète, spectateur) dans une pièce de théâtre musical d’Aperghis, pour ensuite transposer ces rôles dans une création contemporaine. C’est en suivant le processus d’une création (nom à confirmer), en effectuant la relecture d’un spectacle n’ayant pas de partitions (Jojo) et en étudiant la construction d’un spectacle créé avec les gens de Bagnolet (La bouteille à la mer) que s’articulera ce travail de recherche. !!!!! ► Le


  • Pas de résumé disponible.