Développement et Caractérisation d'une nouvelle génération d'implants rétiniens ou corticaux.

par Pedro Gonzalez Losada

Projet de thèse en Electronique, Optronique et Systèmes

Sous la direction de Gaëlle Lissorgues.


  • Résumé

    Ce projet de thèse a pour but de tester de nouvelles voies de fabrication afin d'obtenir des implants de haute densité tout en permettant de conserver une focalisation du signal de stimulation. Avant la fabrication, une modélisation multi-physique du champ de potentiel distribué autour de l'électrode avec un aspect thermique sera mise en place afin de définir une géométrie optimale. Il faudra conjointement aborder des problématiques liées aux matériaux, tels que l'épaisseur des métaux, le choix des polymères, des études non seulement sur les électrodes mais aussi de leur éventuel couplage en présence de la matière biologique, le tout prenant en considération les contraintes liées à la réalisation technologique. De plus, il serait pertinent d'élaborer un modèle électrique équivalent simplifié de ces interfaces bio-électroniques, afin d'envisager à plus long terme des stratégies de communication RF entre ces implants et un boîtier externe. Une étude sur le vieillissement des matériaux sera également abordée dans le cadre de ces travaux. Tous ces développements se feront en lien étroit avec l'IDV ou l'INSERM qui valideront expérimentalement (in-vitro et in-vivo) ces nouveaux implants.

  • Titre traduit

    Development and Characterization of a new generation of retinal or cortical implants.


  • Résumé

    This thesis is aimed at testing new fabrication techniques to obtain high-density implants allowing for high focalisation of stimulation signal. Before the fabrication, a multi-physics modelisation of the potential field around the electrode with thermal components will be implemented in order to define the optimal geometry. Some issues related to materials will have to be addressed, such as metal thickness, the selection of polymers, and studies about the electrodes but also about their eventual coupling in presence of biological substances, always taking into account constraints arising from technological fabrication. Moreover, the development of a simplified equivalent electric model of these bio-electric interfaces will be regarded as necessary, in order to devise longer-term RF communication strategies between these implants and an external device. A study about material aging will be also conducted within the framework of this thesis. All these developments will be made in close relation to IDV or INSERM, which will validate these new implants experimentally (in vitro and in vivo).