Evaluation gériatrique standardisée "courte" : un outil prédictif du parcours de soin compliqué des patients âgés hospitalisés après une admission dans un service d'accueil des urgences

par Cyrille Launay

Thèse de doctorat en Santé publique

Sous la direction de Olivier Beauchet.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers , en partenariat avec Laboratoire d’ergonomie et d’epidémiologie en santé au travail (Angers) (laboratoire) depuis le 21-10-2013 .


  • Résumé

    L’allongement de la durée de vie des individus, en particulier dans les pays industrialisés, s’accompagne d’un vieillissement populationnel à l’origine d’une transition épidémiologique, caractérisée, entre autre, par un cumul de maladies chroniques plus ou moins évoluées chez un même individu aboutissant à la constitution de groupes d’individus très hétérogènes à l’échelle d’une population, et dont le recours au soins est variable mais croissant. Une adaptation du système de santé à cette réalité épidémiologique constitue donc une priorité. Aujourd’hui une priorité identifiée par les autorités sanitaires est de rendre le parcours de soins de la personne âgée (C’est-à-dire dont est > 65 ans) le plus fluide possible, en évitant les errances de parcours qui peuvent se caractériser à l’hôpital par des plus longues durées de séjour que les patients jeunes. Une prise en charge adaptée individualisée mais applicable à l’échelle populationnelle avec l’objectif de faire du « sur-mesure de masse » est donc requise. Une étape clef de cette prise en charge est l’évaluation gériatrique standardisée qui constitue la première étape d’une procédure d’intervention gériatrique qui permettrait d’apporter le bon soin, au bon patient, au bon moment. Nous avons fait l’hypothèse qu’il était possible de repérer à l’échelle d’une population par un outil simple utilisable par tous les professionnels de santé, les personnes âgées à risque de parcours de soins hospitaliers dits compliqués dont entre autre les longues durées de séjour, une ré-hospitalisation ou un décès L’objectif de ce travail était de développer un outil de repérage des parcours de soins compliqués définits par une longue durée de séjour, une ré-hospitalisation ou un décès. Nous avons réalisé une série d’études qui ont permis de développer un outil de repérage, nommé l’évaluation gériatrique standardisée courte. Nous avons par ailleurs également montré que l’utilisation de cet outil dès le service d’accueil des urgences permettait de déclencher l'intervention de l'EMG associée avec une réduction de la durée d'hospitalisation à travers la mise en place de recommandations gériatriques ou gérontologiques.


  • Pas de résumé disponible.