L’influence de l’appropriation du japonais sur la construction identitaire au cours de la trajectoire plurilingue et pluriculturelle : étude de profil d’étudiants spécialistes du japonais en France et réflexion sur la pratique de la didactique du japonais langue étrangère auprès d’étudiants du département des études japonaises de l’INALCO

par Rei Komai

Projet de thèse en Sciences du langage : linguistique et didactique des langues

Sous la direction de Gilles Forlot et de Danièle Moore.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-09-2014 .


  • Résumé

    Cette recherche s’intéresse aux étudiants de japonais en France du point de vue du rôle de leurs motivations et de leur construction identitaire dans leur parcours d’apprentissage (investissement personnel, méthodes d'apprentissage, etc.). Notre hypothèse de recherche est que les étudiants possédant des compétences plurilingue et pluriculturelle (Coste, Moore, & Zarate, 1997, 2009) ainsi que des compétences plurilittératiées (Moore, 2006, p. 118) les exploitent dans l'apprentissage d’une langue supplémentaire et que ces éléments soutiennent la poursuite de l’apprentissage du japonais. Pour vérifier cette hypothèse, nous avons mené des enquêtes quantitatives et qualitatives suivant une approche mixte auprès d’étudiants qui se spécialisent en japonais à l'université française : - Les trajectoires d’appropriation des apprenants ont pu être appréhendées par des entrevues narratives et des récits de vie. - Les compétences plurilingue et pluriculturelle et les compétences plurilittératiées sont abordées à travers des entretiens, des questionnaires sous la forme de portfolio des langues, ainsi que la collecte de productions écrites. Les résultats du questionnaire, la transcription des entrevues et les productions écrites nous ont ainsi fourni un corpus de données à partir duquel nous avons mené une analyse compréhensive. Cela nous conduit à proposer des pistes d'application de ces questions à la pratique de l’enseignement suivant une approche actionnelle ou en autonomie. Dans un cadre institutionnel, nous proposons des approches permettant aux apprenants d'agir de manière interactive ou autonome selon les situations, et de privilégier des pratiques éducatives qui prennent en compte la spécificité individuelle de l'apprenant.


  • Pas de résumé disponible.