Appropriation du japonais, construction identitaire et trajectoire plurilingue et pluriculturelle : étude de profils d'étudiants japonisants et réflexions sur la didactique du japonais langue étrangère

par Rei Komai

Projet de thèse en Sciences du langage : linguistique et didactique des langues


Sous la direction de Gilles Forlot et de Danièle Moore.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-09-2014 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous avons réfléchi à l’enseignement/apprentissage du japonais du point de vue de la trajectoire d’étudiants plurilingues français. À la lumière de l’évolution récente de notre société mondialisée et dynamique, nous avons pris en compte la diversification des objectifs d’apprentissage du japonais, la mobilité et la complexité des itinéraires individuels d'apprentissage. Notre objectif était de soumettre le cadre théorique de l'éducation plurilingue à l’apprentissage du japonais et, par la suite, d’explorer de nouvelles pistes d’enseignement/apprentissage de cette langue éloignée du français. Les résultats de nos investigations ont clairement montré que la motivation et le processus de construction identitaire conduisant des étudiants à s’investir dans leur apprentissage, ainsi que les stratégies/méthodes d'apprentissage mettant en œuvre des compétences plurilingues et plurilittératiées favorisaient l'appropriation du japonais. À travers une activité collaborative de process writing, nous nous sommes particulièrement intéressée au processus de recherche du vocabulaire ainsi qu’aux interactions verbales par des activités de translanguaging. Cela nous a permis de montrer le fort potentiel de la recherche et de l’apprentissage multimodal du vocabulaire à l’aide d’outil TIC et de ressources multilingues, non seulement pour le développement de la compétence en production écrite mais également pour la formation à un apprentissage autonome et une pratique langagière réelle.

  • Titre traduit

    Appropriation of Japanese, identity construction and plurilingual and pluricultural trajectory


  • Résumé

    This thesis considers the learning and teaching of Japanese from the point of view of the trajectory of plurilingual students who study in the French higher education establishment. In light of the recent evolution of our globalized and dynamic society, I take into account the diversification of Japanese learning objectives, mobility, and the complexity of individual learning routes. My objective was to apply the theoretical framework of plurilingual education to the learning of Japanese and, thereafter, to explore new avenues for teaching and learning this distant language. The results show that motivation and the process of identity building lead students to invest in their learning and also that the learning strategies and methods that implement plurilingual and pluriliterate skills favor the appropriation (acquisition) of Japanese. I was particularly interested in the vocabulary research process as well as verbal interactions through translanguaging activities, which allow students to organically develop language skills. Through multimodal vocabulary research and learning activities (using ICT [Information and Communication Technology] tools and multilingual resources), learners develop not only production skills in the target language but also independent learning skills. They also experience real language practice. This is done through a collaborative activity called process writing in which learners use their plurilingual repertoire and apply pluriliterate learning and communication strategies to produce texts in Japanese. The interactions that arise between the participants of this activity create an opportunity for semantic negotiation towards mutual understanding.