Capteurs optiques à réseaux de Bragg et méthode de détection vibratoire non-linéaire pour la surveillance structurelle du coulis de liaison d'éolienne offshore

par Nathalie Müller

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur

Sous la direction de Dominique Leduc, Peter Kraemer et de Franck Schoefs.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de SPI - Sciences Pour l’Ingénieur (Nantes) , en partenariat avec Programme FP7 de l'union européenne depuis le 01-08-2014 .


  • Résumé

    Les opérations de maintenance des éoliennes offshore ont un coût très élevé qui vient renchérir le prix de l'énergie produite. Le recours au Contrôle de Santé des Structures (ou SHM : Structural Health Monitoring) peut permettre de réduire cette dépense. Ce la consiste à instrumenter la structure pour disposer d'informations en temps réel et anticiper la maintenance en s'affranchissant des inspections très coûteuse et à la fiabilité réduite en mer. L'objectif de la thèse est de définir une stratégie d'instrumentation à fibres optiques pour contrôler la santé structurelle de l'éolienne (notamment les fondations) et d'intégrer toutes les incertitudes inhérentes à l'instrumentation pour tirer des mesures, à l'aide de méthodes probabilistes et statistiques, des prédictions fiables et exploitables dans un processus de maintenance ou de prise de décision...


  • Pas de résumé disponible.