DETERMINANTS DE L'ETAT DE SANTE ET DE LA QUALITE DE VIE DES PATIENTS ATTEINTS DE DEFICIT IMMUNITAIRES HEREDITAIRES DIAGNOSTIQUES AU COURS DE LEUR ENFANCE

par Vincent Barlogis

Thèse de doctorat en Pathologie humaine

Sous la direction de Gerard Michel.

Thèses en préparation à Aix-Marseille , dans le cadre de Sciences de la vie et de la santé (62) .


  • Résumé

    Justification de l’étude. Les déficits immunitaires primitifs (DIP) sont caractérisés par une grande hétérogénéité clinique, biologique, génétique et thérapeutique. Très peu de connaissances sont disponibles quant au devenir à long terme des patients en termes d’état de santé et de qualité de vie. Objectif : L'objectif principal de l’étude est de mettre en place un dispositif capable d’étudier les déterminants du devenir à long terme d’une cohorte de patients présentant un diagnostic de DIP diagnostiqué au cours de leur enfance. Résultats. Au 1er juin 2016, 1014 patients ont été inclus dans la cohorte sur les 1800 interrogés. La cohorte adulte montre que l’état de santé est marqué par la prévalence très élevée d’évènements de santé sévère ou très sévères (touchant 87% des adultes), avec un taux de cancer de 7.6%. Comparé aux normes françaises, tous les domaines de qualité de vie sont significativement altérés. Seuls les patients greffés présentent une qualité de vie meilleure par rapport aux patients non greffés. Nous montrons que la QoL est inversement proportionnelle à la survenue de complications sévères. L’étude pédiatrique fait le même constat, démontrant que c’est très tôt pendant l’enfance que surviennent les complications sévères dont l’impact sur leur qualité de vie est majeur. Conclusion : les patients atteints de DIP présentent un état de santé marqué par une fréquence très élevée d’évènements de santé de haut grade, et ceci très précocement dans l’enfance. La lourdeur de leur état de santé est le déterminant principal de la mauvaise qualité de vie des patients, justifiant d’une prise en charge spécialisée et multidisciplinaires dès le diagnostic posé.

  • Titre traduit

    Health status and quality of life of patients with primary immunodeficiencies diagnosed during childhood


  • Résumé

    Importance: Most children with primary immunodeficiencies (PID) now reach adulthood. Assessment of their long-term health status represents a major challenge. We aimed to gain insight into how PID affects patient health status and quality of life (QoL). Design: The French Reference Center for PIDs (CEREDIH) initiated a prospective multicenter cohort which enrolled participants who met all inclusion criteria: (1) patient with PID included in the CEREDIH registry, (2) clinical diagnosis before 18 years, (3) alive and living in France. Among 1810 patients eligible for inclusion (on 1/17/2016), 1047 were children, and 763 were adults. A severity score was assigned to each health condition: grade 1 (mild) to grade 4 (life-threatening/disabling). We report the health status of children by focusing on two endpoints: grade 4 conditions and grade 3 or 4 conditions. Results: In the adult study, only 12% of adults with PID had never experienced severe or life-threatening conditions, and 7.6% of patients had been diagnosed with cancer. Furthermore, adults reported significantly lower scores for all domains of QoL, and QoL was strongly associated with poor health conditions. In the pediatric study, the response rate was 62.5%. Of the 656 children participants, 83% experienced at least one grade 3 or 4 condition. Children with PID scored significantly lower for most QoL domains. QoL was strongly associated with heavy burden of health conditions. Conclusions: Taken together, these studies demonstrate that the deleterious health effects bore by patients with PID become heavy since childhood, emphasizing the need to establish multidisciplinary healthcare teams, from childhood.