INNOVATIONS EPIDEMIOLOGIQUES ET VACCINALES DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME : HETEROGENEITE SPATIO-TEMPORELLE DU RISQUE PALUSTRE A L'ECHELLE LOCALE ET STRATEGIES VACCINALES

par Mahamadou soumana Sissoko

Thèse de doctorat en Pathologie humaine

Sous la direction de Jean Gaudart.

Thèses en préparation à Aix-Marseille , dans le cadre de Sciences de la vie et de la santé (62) .


  • Résumé

    Face à la stagnation voire à la réduction des ressources allouées à la lutte contre le paludisme, des études sur une connaissance approfondie de la micro-épidémiologie et le développement de vaccins antipaludiques s’imposent comme une alternative pour une utilisation rationnelle des fonds. Nos résultats montrent que l’hétérogénéité du risque de paludisme à l’intérieur du même village était perceptible pendant la saison sèche. L’analyse de séries chronologiques a montré un décalage de 3 mois entre le pic de la pluie et le pic des cas de paludisme. L’hétérogénéité était associée soit à la prévalence du portage asymptomatique du parasite, soit à la forte densité anophélienne ou aux deux facteurs simultanément. Des mesures de lutte ciblant les maisons ou les zones de forte transmission auront un impact très limité à l’échelle infra-villages, lorsque ceux-ci sont de faible dimension (<1km2) et que l’incidence clinique est forte. La prise en compte des facteurs hydrométéorologiques de risque dans l’implémentation des stratégies de lutte contre le paludisme est nécessaire. L’essai clinique de phase 2 a montré un effet protecteur de MSP3 dans la zone de transmission saisonnière comparée à celle de transmission continue. La protection était associée aux fortes réponses anti-MSP3 cytophiliques, un résultat clé pour sélectionner et améliorer les formulations pour les futurs essais de terrain. L’essai clinique de phase 1b a montré que PfSPZ était bien toléré et protégeait significativement contre les infections naturelles dues à P. falciparum pendant toute la saison de transmission. La poursuite de la recherche sur ces candidats vaccins mérite dès lors une attention particulière.

    mots clés mots clés

  • X
  • Titre traduit

    EPIDEMIOLOGICAL AND VACCINAL INNOVATIONS TO FIGHT AGAINST MALARIA : SPATIO-TEMPOREL HETEROGENEITY OF MALARIA RISK IN LOCAL SCALE AND VACCINAL STRATEGIES


  • Résumé

    Faced with the stagnation or even the reduction of resources allocated to fight against malaria, studies focusing on a thorough knowledge of micro-epidemiology and the development of malaria vaccines are increasingly becoming an alternative for rational use of funds. Our results show that the heterogeneity of malaria risk within the same village was perceptible during the dry season. Time series analysis showed a 3-month lag between the peak of rain and the peak of malaria cases. The heterogeneity was associated either with the prevalence of asymptomatic parasite carriage, or with the high anopheles density or with both parameters. Thus, control measures targeting houses or areas of high transmission will have a very limited impact at village scale (<1km2). The consideration of hydrometeorological risk factors in the implementation of malaria control strategies is necessary. The Phase 2 clinical trial showed a protective effect of MSP3 in the seasonal transmission zone compared to the continuous transmission zone. Protection was associated with strong anti-MSP3 cytophilic responses, a key outcome for selecting and improving formulations for future field trials. The Phase 1b clinical trial showed that the PfSPZ vaccine was well tolerated and significantly protected against natural P. falciparum infections throughout the transmission season. Further research into these vaccine candidates deserves special attention.