Etude des mécanismes d’instabilité et d’envol des particules en lien avec l’hydratation des sols fins

par Ouardia Sediki

Projet de thèse en Sciences des matériaux

Sous la direction de Mahdia Hattab.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de EMMA - Ecole Doctorale Energie - Mécanique - Matériaux depuis le 07-04-2015 .


  • Résumé

    Aujourd'hui, d'énormes quantités d'eau sont utilisées dans des projets de génie civil et plus particulièrement dans les travaux de terrassement, que ce soit pour faire le compactage du sol ou d'éliminer la poussière sur les pistes. La thèse rentre dans le cadre de la convention d'engagement signée en 2009 par les Syndicats Professionnels des Terrassiers de France . Celle-ci vise à réduire les quantités d'eau utilisées dans les chantiers de terrassements de moitié à l’horizon 2020. Pour ce faire, il convient de trouver une méthode mesure de la poussière, de savoir le type de sol, leur comportement thermo-hydro mécanique et chimique, les méthodes d'arrosage à appliquer à l'aide d'une série d'expériences en utilisant la chambre aéraulique. Enfin, les résultats théoriques et expérimentaux sont résumés dans un modèle numérique, qui, en fonction du type de sol, la granulométrie de surface, le système d'arrosage appliquée à connaître la quantité d'eau nécessaire pour obtenir la quantité d'eau de terrassement nécessaire pour limiter l’envol des poussières.

  • Titre traduit

    Study of instability mechanisms of particles related to the hydration of fine soils


  • Résumé

    Today, huge amounts of water are used in civil engineering projects and more specifically in earthmoving operations, whether for making soil compaction or eliminate dust on the slopes. To meet the commitment agreement signed in 2009 by earthmoving operations, which aims to reduce the amount water used of half before 2020. To do this, it will come to find a method of measuring the dust, know the type of soil, their thermo-hydro mechanical and chemical behavior, irrigation methods to be applied with the help of a series of experiments using the aeraulic chamber. Finally, the theoretical and experimental results are summarized in a numerical model, which will, depending on the type of soil, surface granulometry, the irrigation system applied to know the amount of water necessary to achieve any earthmoving saving the amount of water.