Compléments alimentaires : consommation et facteurs associés en population générale et dans des groupes spécifiques, modulation du risque de cancer.

par Camille Pouchieu

Thèse de doctorat en Santé Publique

Sous la direction de Serge Hercberg.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de Ecole doctorale galilée depuis le 21-09-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse s’articule autour de 3 parties. Dans la première (épidémiologie descriptive), nous avons évalué, sur un large échantillon d’adultes français (cohorte NutriNet-Santé), la prise de compléments alimentaires et les facteurs associés en population générale et dans des groupes spécifiques (fumeurs, femmes enceintes, sujets atteints de cancer). La prise de compléments, souvent en automédication, était très répandue, en particulier chez les femmes enceintes et les sujets atteints de cancer. Nos travaux suggèrent que les pratiques « à risque » de consommation de compléments alimentaires étaient loin d’être négligeables dans certains groupes. Dans la seconde partie (épidémiologie étiologique), nous avons mis en évidence, pour la première fois, un potentiel effet modulateur d’une supplémentation en antioxydants (essai randomisé SU.VI.MAX) sur les relations prospectives entre consommation de charcuteries et risque de cancer du sein d’une part et taux d’acides gras plasmatiques et risque de cancer (toutes localisations et du sein) d’autre part, en cohérence avec les études mécanistiques. Nos résultats suggèrent que les antioxydants pourraient contrecarrer certains effets potentiellement pro-cancérigènes des charcuteries sur le risque de cancer du sein, et pourraient modifier les associations acides gras – cancer en s’opposant aux effets potentiels des acides gras sur la carcinogénèse. Enfin, la troisième partie de ma thèse a consisté en des travaux méthodologiques transversaux en eépidémiologie portant sur les compétences informatiques des participants à la web-cohorte NutriNet-Santé Ces travaux méthodologiques sont nécessaires à la bonne conduite des études épidémiologiques descriptives ou étiologiques en e-épidémiologie nutritionnelle. Les résultats de cette thèse soulignent l’importance de la prise en compte des consommations de compléments alimentaires en épidémiologie et contribuent plus généralement à une meilleure connaissance de l’étiologie des cancers. Ils permettront, à terme, d’améliorer les recommandations en matière de prévention nutritionnelle des cancers.


  • Pas de résumé disponible.