La place et le rôle des patients dans le parcours de soin, la formation soignants/soignés et la recherche en santé et social

par Raymond Merle

Projet de thèse en PCN - Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Christophe Pison.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire Bioénergétique Fondamentale et Appliquée (laboratoire) depuis le 15-04-2015 .


  • Résumé

    Depuis la libération, le système de santé français a complètement évolué. S'opère actuellement un profond changement culturel, de développement de la démocratie sanitaire, en pleine évolution vers la démocratie en santé, la détermination des parcours de santé, la réorganisation de la territorialisation avec les GHT (Groupements Hospitaliers de Territoire), les CTS (Comités Territoriaux de Santé), la médecine personnalisée, la Loi de modernisation de notre système de Santé, les quatre grandes priorités pour la stratégie nationale de santé, le concept de transition affectant cinq grands axes structurant non seulement les évolutions des états de santé des populations mais également les modalités de réponse individuelle et collective aux besoins de ces populations, ma santé 2022 : la place que le patient, usager du système de santé, doit prendre au regard des attentes et des besoins des acteurs concernés dans le domaine de la santé et du social reste à définir. La médecine, les techniques chirurgicales, les traitements, les prises en charge évoluent en permanence. L'environnement législatif s'adapte au rythme de ces avancées, encadre tous ces dispositifs et édicte des règles d'application. Dans la même dynamique, les patients progressent ; ils décident d'aller contre le cours des choses et refusent de se laisser envahir par leurs maladies, leurs traitements et leurs conséquences. La notion de : « vivre avec » se précise de plus en plus et engage, d'un côté, les soignants à réévaluer leurs pratiques professionnelles ainsi que leurs postures et de l'autre côté, les patients à s'impliquer dans une volonté de participation, d'action et d'être en capacité de faire des choix éclairés. Un changement de paradigme par la collaboration se précise désormais. De nombreuses questions se posent alors autour : du rôle, des missions et de la place du patient : Qui est-il, quelle est son étymologie, son histoire, comment se définit-il ? Peut-il évoluer et jusqu'à quel niveau : comment, par quels moyens, par quelles formations et avec quels acteurs. Peut-il participer à la formation initiale et continue des professionnels de la santé et du social ? Au total : comment peut-il s'intégrer dans ce nouveau système de santé français ?

  • Titre traduit

    The place and role of patients in the course of care, training/care and health and social Research


  • Résumé

    Since the liberation, the French health system has evolved completely. There is currently a profound cultural change, development of health democracy, evolving towards healthy democracy, determination of health pathways, reorganization of territorialisation with GHT (groupings Regional hospitals), CTS (Territorial health Committees), personalized medicine, the law of modernization of our health system, the four main priorities for the National Health Strategy, the concept of transition affecting five major Axes structuring not only the changes in the state of health of the populations but also the modalities of individual and collective response to the needs of these populations, my health 2022: the place that the patient, the user of the health system, must take at The expectations and needs of the relevant actors in the field of health and social remains to be defined. Medicine, surgical techniques, treatments and care are constantly evolving. The legislative environment adapts to the pace of these advances, frames all these devices and enacts rules of application. In the same dynamic, patients are progressing; They decide to go against the course of things and refuse to let themselves be invaded by their illnesses, their treatments and their consequences. The notion of: "Living with" is becoming more and more precise and involves, on the one hand, caregivers re-evaluating their professional practices as well as their postures and on the other hand, patients to get involved in a willingness to participate, to act and to be in Ability to make informed choices. A paradigm shift through collaboration is now being clarified. There are many questions about the role, the missions and the place of the patient: who is he, what is his etymology, his history, how does he define himself? Can it evolve and to what level: how, by what means, by what formations and with which actors. Can he participate in the initial and continuing training of health and social professionals? In total: How can it be integrated into this new French health system?