Ecologie de Conservation de la Grande Mulette (Margaritifera auricularia (Spengler, 1793)

par Joaquin Soler

Projet de thèse en Doctorat Sciences de l'Environnement

Sous la direction de Karl Wantzen.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Tours) depuis le 12-12-2014 .


  • Résumé

    La Grande Mulette est une espèce actuellement menacée d’extinction. Dans le contexte du projet LIFE Bio/Fr/0061 cette thèse vise à fournir des bases scientifiques pour un aménagement durable des dernières populations en France. Elle focalise sur les points suivants : (1) Reproduction en captivité, études pour rendre les techniques connues plus efficaces, (2) élevage des jeunes moules, écophysiologie alimentaire, utilisant de régimes alimentaires variables (naturelles, diverses souches des algues, enrichis ou pas avec des additifs alimentaires (protéines etc.), (3) études sur les préférences écohydrauliques des jeunes stades des mulettes, (4) études sur différentes stratégies de relargage des jeunes moules dans la nature (mesures sur les taux de survie), (5) études sur les relations stade larvaire (parasitique) de la Mulette et ses poissons hôtes. Les paramètres à mesurer sont les taux de survie et les indicateurs de fitness (taux de croissance, taille de coquille etc.). Optionnellement, il est envisagé d’inclure aussi des analyses génétiques des populations existantes en France et en Espagne (micro-satellites).


  • Pas de résumé disponible.