La prise en charge de la grossesse au tchad

par Mahamat AL HADJ AZARACK

Projet de thèse en Doctorat Sciences Vie Santé

Sous la direction de Emmanuel Rusch.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Tours) depuis le 12-03-2015 .


  • Résumé

    PROBLEMATIQUE SCIENTIFIQUE GENERALE Les différentes études menées ainsi que les données du système d'informations sanitaires du Ministère de la Santé Publique ont montrées au Tchad la situation de la femme enceinte est plus préoccupante que dans l'ensemble de la région africaine. En effet, le taux de mortalité maternelle au Tchad est le plus élevé d'Afrique, soit 1100 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes ( selon un rapport publié en Mai 2012 par l'Organisation Mondiale de la Santé et la Banque Mondiale.Ceci est dû à un manque de sang pour la transfusion; un manque des médicaments et d'équipements dans les hôpitaux et centres de santé; manque du personnel qualifié et compétant; éloignement des centres de santé parfois de faible opérationnalité ; comportement négatif, peu accueillant et discriminatoire de certains agents soignants. Ce taux de mortalité maternelle constamment élevé s'explique essentiellement par une insuffisance dans la surveillance de la grossesse d'après les résultats de l'EDST-II (Enquête Démographique et de Santé au Tchad de 2004): - 57% des femmes enceintes n'ont bénéficié d'aucun suivi par du personnel qualifié ; - 58% des femmes enceintes n'ont pas été protégées contre le tétanos maternel et néonatal; - la première consultation prénatale est tardive et rares sont les femmes qui se soumettent aux quatre visites selon les normes préconisées par l'OMS ( 1,2% des femmes ont effectués les 4 visites ); - 79% des accouchements n'ont pas été assistés par du personnel qualifié. Concernant la santé de la femme, l'on peut également noter que les fistules obstétricales constituent un facteur important de morbidité maternelle. Une étude réalisée en 2003 a montré que les fistules sont répandues sur l'ensemble du territoire national. L' objectif de la thèse est de décrire la situation actuelle de la prise en charge de la grossesse, en identifiant les freins et les leviers à l'accès aux services de santé. METHODOLOGIE SCIENTIFIQUE DE LA THESE Les méthodologies scientifiques de la thèse s'appuient sur deux approches: - l'approche quantitative permettant d'analyser et d'évaluer la surveillance épidémiologique de la qualité des Services de Santé Maternelle et Néonatale( SSMN); - d'autre part l'approche qualitative permettant d'analyser les points de vue sur les soignants, sur l'accueil, attentes vis-à-vis des soignants et des services afin de proposer une amélioration de la prise en charge de la grossesse basée sur un système de surveillance capable de produire une stimulation fiable de la situation sanitaire réelle et de suivre les évolutions de cette situation dans le temps et dans l'espace.


  • Pas de résumé disponible.