Habiter un logement populaire locatif du centre-ville : la place des cortiços à SÂO Paulo, Salvador et Belém

par Octavie Paris

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Lise Bourdeau-Lepage.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Dans la ville brésilienne, les habitats populaires tels que le cortiço ou la pensão, sont très peu étudiés dans le champ de la géographie, en partie en raison du topo autour de la favela. Cette thèse cherche à combler ce creux dans les travaux scientifiques sur l’habitat, en partant du discours de ses résidents. Le cortiço peut se définir comme un habitat populaire collectif, multifamilial et locatif, dont le développement se fait dans les quartiers anciens, dits « centraux » des villes brésiliennes. Il est une solution de logement antérieure à la favela et occupe toujours une place importante dans le paysage urbain. Dans cette thèse, nous avons choisi d’étudier la place du cortiço dans trois contextes métropolitains différents : celui de São Paulo, de Salvador de Bahia et de Belém do Pará. Cela nous permet d’aborder la réalité urbaine du cortiço dans sa diversité. De plus, nous adoptons une approche par l’échelle du micro, en entrant dans les cortiços et dans les quartos pour y rencontrer les habitants et y recueillir leurs propos. La place du cortiço - dans la ville et pour ses habitants - nous permet de développer également les problématiques liées au droit à la ville et au maintien d’une fonction résidentielle populaire en centre-ville.


  • Résumé

    In the Brazilian city, popular housing such as cortiço or pensão are poorly studied in the academic geography field, because of the focus around the favela. This dissertation aims to fill this lack in scientific studies on housing. The cortiço could be defined as a popular, collective, multifamiliar, rented housing whose development happens in old neighborhoods, called “centrals” of Brazilian cities. It is a housing solution older than the favela, still having an important place in the urban landscape nowadays. In this dissertation, I chose to study the place of the cortiço in three different metropolitan contexts: São Paulo, Salvador de Bahia and Belém do Pará. This allows us to address the cortiço’s urban reality in its diversity. Also, we take an approach by the micro level, entering in the cortiços and in the quartos in order to meet the dwellers and gathering their discourses. The place of the cortiço – in the city and for its inhabitants – allows us to also develop the questions of the right to the city and the permanence of popular residential function in city cores.