Les femmes arméniennes rôles ,représentations et pouvoirs à travers les colohons de manuscrits (1064-1375).

par Nicolas Tatessian

Projet de thèse en HISTOIRE spécialité Histoire médiévale

Sous la direction de Isabelle Augé.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec CEMM - Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier (laboratoire) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Approfondissant le travail de préparation mené lors de mon mémoire de Master, le sujet proposé traitera d'une analyse des pratiques de pouvoir, au sens large, des femmes arméniennes médiévales : par exemple en matière de fondations ou de donations religieuses, d'interventions publiques de toutes sortes, mais aussi dans le champ des relations familiales, dans la mesure où le pouvoir fut aussi, dans le dynastisme arménien, une affaire de famille. Ces pratiques seront mises en perspective avec les représentations et les rôles, idéaux et effectifs, que la mentalité arménienne telle qu'exprimée dans nos diverses sources nous laisse percevoir. L'analyse s'attachera notamment aux colophons, documentation précieuse de première main, propres à nous permettre de confronter représentations et pratiques, héritages et dynamiques, diversité et tendances de fond, sur une période allant de l'invasion seljukide, alors que les formes de la pratique du pouvoir se reformulent dans un contexte inédit et multilocal, jusqu'à la fin de la royauté cilicienne, qui clôt pour près de six siècles l'existence d'un Etat arménien spécifique.

  • Titre traduit

    Armenian women : representations, roles and powers through colophons (1064-1375).


  • Résumé

    Delving further into the subject of my Master's thesis, the topic of medieval Armenian women's exercises of power in general will be analysed, for instance, concerning religious foundations or donations, public interventions of all kinds but also concerning family relationships in the sense that power was a family matter too. These exercises of power will be put into perspective with the representations and roles, ideal or real, which the expression of the Armenian mentality reveals through the study of various sources. The analysis will also focus more particularly on colophons. These precious primary sources will enable us to confront the representations and practices, the legacies and dynamics as well as the diversity and the underlying trend over a period going from the seldjukid invasion (when the expressions of the exercises of power were being redefined in a new and multilocal context) until the end of the Armenian Kingdom of Cilicia, which puts an end for nearly six centuries to the existence of a specific Armenian state.