De la dualité culturelle à l'hybridité textuelle: Aspects de la pratique autofictionnelle chez Assia Djebar

par Sarra Rouabhia

Projet de thèse en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature française

Sous la direction de Marie Joqueviel-bourjea.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de Langues, Littératures, Cultures, Civilisations , en partenariat avec RIRRA 21 - Représenter / Inventer la Réalité du Romantisme à l'Aube du XXIe siècle (laboratoire) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Notre travail de recherche tente d'aborder la question de la pratique autofictionnelle, largement ancrée dans la période contemporaine et fortement représentée par les auteurs-femmes. Notre intérêt se porte sur la question générique de l'autofiction et sur les textes d'Assia Djebar qui répondent aux normes autofictionnelles. Il s'agit donc de voir comment fonctionne l'autofiction dans le cas de cette écrivaine algérienne issue de la colonisation, qui se trouve partagée entre deux mondes et qui a connu le déracinement, le dédoublement de la langue, de la culture et par conséquent de l'identité. Ainsi, ses textes sont le reflet de l'expérimentation de l'hybridité culturelle, une hybridité qui se trouve ancrée dans une réalité sociale extérieure au texte mais qui se traduit aussi dans sa stratégie intérieure. Seront également confrontées des questions sur l'écriture personnelle féminine et des thématiques sociales, historiques et psychanalytiques, avec ce que cela implique de questionnement sur la relation, chez l'écrivain, entre sa vie et son œuvre.

  • Titre traduit

    From cultural duality to textual hybridity: Aspects of autofictional practice in the work of Assia Djebar


  • Résumé

    Our research attempts to address the issue of the autofiction practice, largely rooted in contemporary period and represented strongly by women writers. Our focus is on the generic question of autofiction and on Assia Djebars' texts that respond to autofiction standards. This is to see how autofiction works in the case of this algerian writer from colonization, Who is shared between two cultures, and who have experienced the uprooting, the duplication of the language, culture and consequently the identity. So, her work is the reflect of the experimentation of cultural hybridity. A hybridity that is rooted in a social reality external to the texte but that also translates into this inner strategy. We will also face questions about the women's personal writing style and social, historical and psychoanalytical issues, with all that implies questioning about the relationship, about the writer, between the life and the oeuvre.